Vaucluse 04/07/2024
Partage

1er tour des ÉlectionslÉgislatives

L'agriculture mobilise moins de la moitié des candidats

Quelques jours avant le 1er tour des législatives, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Vaucluse avaient envoyé un courrier aux 38 candidats, courrier dans lequel ils leur posaient cinq questions en lien avec leur programme agricole. Morceaux choisis parmi les (rares) réponses.

Interrogés par la FDSEA et les JA de Vaucluse, seuls 15 des 38 candidats aux élections législatives ont  répondu.

© Crédit photo : CZ - Freepik

Le premier round est passé, le second est attendu ce dimanche 7 juillet. Après l'ébahissement général au soir des résultats des élections européennes et la décision du président de la République de "redonner le choix de [notre avenir] parlementaire par le vote" en dissolvant l'Assemblée nationale, les partis politiques en présence ont eu trois semaines pour mener campagne, le premier tour se tenant le 30 juin dernier.

Dans le Vaucluse comme globalement partout en France, les Français ont retrouvé le chemin de l'isoloir, avec un taux de participation de 61,44 % à 17 heures. Les résultats officiels diffusés par le ministère de l'Intérieur (lire ci-contre) plaçaient le Rassemblement national (RN) en tête de quatre circonscriptions, la cinquième étant d'ores et déjà aux mains d'Hervé de Lépineau (RN), élu avec plus de 50 % des voix dès dimanche soir.

Quelques jours avant le vote, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Vaucluse avaient envoyé un courrier aux 38 candidats, courrier dans lequel ils leur posaient cinq questions en lien avec leur programme agricole :

Pensez-vous reprendre la cons- truction de la loi d'orientation agricole ? Que voulez-vous changer ?

Comment comptez-vous favoriser l'installation des jeunes agriculteurs pour renforcer le renouvellement des générations ? Quelles sont vos trois mesures concrètes applicables ?

Dans quelle mesure comptez-vous favoriser l'accès à l'eau pour les agriculteurs ?

Êtes-vous prêt à revenir sur les sur-transpositions existantes et à faire de notre demande (pas d'interdiction sans solution) votre priorité ?

Quelle est votre vision concrète de l'agriculture demain dans le Vaucluse ? Comment favoriser la mise en œuvre de celle-ci ?

Sur les 38 candidats, 15 ont répondu pour les 5 partis en présence : RN, Reconquête, Les Républicains, Ensemble et le Parti socialiste au titre du Nouveau front populaire (NFP). À noter qu'aucun des candidats du NFP présent au second tour n'a fait de retour aux questions posées par les deux syndicats.

Lundi matin, Sophie Vache, présidente de la FDSEA de Vaucluse, et Jordan Charransol, président des JA 84, annonçaient recevoir les qualifiés pour le second tour à l'occasion d'une réunion organisée jeudi matin (le 4 juillet, ndlr) dans les locaux de la Chambre d'agriculture.

PLOA : la souveraineté mise en avant

Sur la loi d'orientation, les cinq candidats du RN se sont fait le relais de la position nationale dans le département, annonçant que "le gouvernement (...) renforcera les contrôles des importations pour mettre fin à la vente de produits étrangers ne respectant pas les normes françaises ; garantira des prix rémunérateurs pour les agriculteurs ; généralisera l'étiquetage sur l'origine et la qualité des produits alimentaires ; et lancera un grand plan 'Manger français', obligeant les cantines à utiliser 80 % de produits agricoles français à l'horizon 2027".

Pour Reconquête, Yann Bompard, délégué départemental répondant pour les candidats vauclusiens, a confirmé que "la primauté de la production agricole française sur le commerce international" doit être force de loi, le parti annonçant ne pas vouloir voter "de traité de libre-échange non-protecteur pour les agriculteurs", avec une "priorité de la production agricole française dans la restauration collective", et la "mise en valeur des produits agricoles français par l'instauration d'un Patri-score".

Pour Les Républicains - qui présentaient notamment le jeune vigneron David Marseille, dans la 4e circonscription - aucun candidat n'a passé la première marche. Mais pour le viticulteur, il fallait la reprendre pour s'attaquer "à la problématique du libre-échange, en luttant contre la concurrence déloyale, en garantissant un jeu commercial à armes égales avec nos partenaires européens et internationaux. J'aurais aussi aimé un volet économique sur les revenus des agriculteurs et les retraites, sur les charges...".

Pour le parti présidentiel 'Ensemble', représenté par Adrien Morenas - qui annonçait ce lundi 1er juillet se retirer dans la 5e circonscription - il faut "reprendre la construction de la PLOA en consultation avec les acteurs locaux".

Installation des jeunes : quelques propositions concrètes

Sur la question du renouvellement des générations, le RN annonce vouloir "faire du sujet la priorité des politiques de la Pac, via le Plan stratégique national", plaidant pour "des aides à l'installation plus importantes, mais surtout que l'ensemble des subventions arrivent plus rapidement". Le parti a également mis en avant une "proposition de prix rémunérateurs garantis", et "souhaite instaurer une exonération d'impôt sur les transmissions d'exploitation", sous couvert du "maintien de l'activité agricole durant dix ans".

Pour Reconquête, le renouvellement et l'attractivité du métier passeront par une diversification "des droits à construire sur les parcelles agricoles", le parti plaidant pour "la suppression de la loi Zéro artificialisation nette" et la "fin aux droits de succession pour les transmissions des exploitations agricoles familiales".

Pour le jeune vigneron des Républicains, il faut mettre en place des mesures concrètes pour l'installation, telles que "l'abolition des droits de succession dans le cadre des transmissions agricoles" et, pour l'étape cruciale du démarrage de l'installation, la généralisation "des baux de location/vente, pour permettre aux jeunes agriculteurs de louer une exploitation avec une option d'achat progressive". Sans oublier la mise en place de mesures facilitant "la constitution de trésorerie lors des premières années d'installation (crédit d'impôt, allègement de charges, prêt bancaire à taux bonifié...)".

Pour le représentant d'Ensemble, "la défiscalisation et la mise en place d'un fonds pour les jeunes agriculteurs sont des mesures prioritaires", avec la mise en place d'un fonds de soutien spécifique "pour leur faciliter l'accès aux terres agricoles" et la simplification "des démarches administratives et fiscales pour l'installation".

Accès à l'eau : rénover et développer des retenues

Pour le RN, "la France doit continuer ses efforts pour rénover les réseaux existants, afin de réduire les pertes en eau durant le transport", mais surtout "faire confiance aux agriculteurs sur le développement de nouvelles infrastructures", en soutenant notamment "le développement de retenues d'eau".

Reconquête plaide pour "que soient sanctionnés plus durement les activistes qui, au nom de l'écologie, détruisent les retenues d'eau agricole", mais demande également que soit portée une attention particulière sur le projet des Hauts de Provence rhodanienne, en particulier sur "la qualité des eaux captées, notamment au regard des pollutions aux PFAS du Rhône".

Surtransposition : 'pas d'interdiction sans solution'

Globalement, tous les candidats ayant répondu s'insurgent contre la surtransposition française et promettent de s'attaquer au pro- blème.

Une vision de l'agriculture départementale bien lisse

Enfin, comme le rappellent les candidats du Rassemblement national dans leur réponse collégiale, ils souhaitent "défendre le rétablissement de la souveraineté alimentaire, de notre autosuffisance", et cela passe par "la protection de nos terres agricoles, en refusant qu'elles ne soient cédées à des groupes étrangers ; le soutien à nos agriculteurs pour vivre décemment ; la débureaucratisation et des prix garantis en protégeant le marché européen. (...) Le Vaucluse a des atouts et des savoir-faire [qu'il faut] valoriser et protéger en interdisant les importations" ne respectant pas les mêmes normes "que nos agriculteurs" et en "favorisant la commande publique".

Enfin, s'il ne passe pas le 1er tour, David Marseille est toutefois le seul à s'inquiéter des conséquences des crises viticole et agricole actuelles "dans la composition de nos exploitations", avec davantage de polyculture et l'émergence de "nouvelles cultures (amandes, pistaches, grenade...)", sur lesquelles "il faut être vigilant, en accompagnant et en encadrant la création de ses nouvelles filières, pour ne pas reproduire ce qui s'est passé avec la lavande". Et qu'il faudra dans tous les cas accompagner les inévitables "arrêts d'activités et abandons de culture".  

C.Z. d'après documents •

ICI
Votre encart
publicitaire !

Sur le même thème

Bouches-du-Rhône 11/06/2024

Énergies renouvelables

Ce nouveau challenge pour l...

Photovoltaïque, hydroélectricité… Les Associations syndicales autorisées comme les grandes entreprises d'aménagement hydrauliques réfléchissent au développement d...
Vaucluse 30/09/2022

Préfecture - FDSEA 84

Mille et un sujets à appréh...

Dès son arrivée, Violaine Démaret, préfète de Vaucluse, a saisi l'importance d'un dialogue fluide avec les organisations syndicales des agriculteurs. Le jour de s...
PACA, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie 23/09/2022

Med'Agri, du 18 au 20 octobre

Retrouver peps et perspectives

La salon Med'Agri va ouvrir ses portes dans à peine un mois. Organisateurs et partenaires ont mis les petits plats dans les grands pour proposer à la filière agri...

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

08/06/2023
https://t.co/It7mj1astX
https://t.co/It7mj1astX
07/06/2023
https://t.co/q3a0xh9oZW
https://t.co/q3a0xh9oZW
06/06/2023
[A LA #UNE 📰] - Les @Amandesprovence misent sur le collectif - 10 idées phares pour l'#installation - Nouveau guide pour les restrictions d'#eau - Passage de flambeau au syndicat porcin - Dossier #aléas climatiques - Ras-le-bordel des dépôts sauvages... #agriculture #vaucluse https://t.co/TbHL1T7CoX
https://t.co/TbHL1T7CoX

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Linkedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...