Vaucluse 11/05/2023
Partage

Sarrians

2 500 000 enfants à chérir du greffage au verre de vin

Pour le moment, cinq générations sont passées à Sarrians chez les Barnier. Au début, des carottes. Aujourd'hui, de la vigne. C'est dorénavant cette dernière qui prédomine. Du plant au verre de vin, il n'y a qu'un pas ? Sur l'exploitation, c'est un peu le cas !

Il y a eu la culture de vers à soie, un élevage de bœufs, de l'arboriculture, du maraîchage... Ça aurait pu rester une histoire de carottes. Jean-François Barnier se souvient encore de ces moments lors desquels il allait les déterrer. Mais, dans les années 70-80, tout a basculé et, petit à petit, l'exploitation s'est spécialisée en viticulture et pépinière viticole. Il y a donc plusieurs activités qui se côtoient à Sarrians. Les pépinières Barnier et le Domaine Fontaine du Clos. Du plant jusqu'au verre de vin, rien n'est laissé au hasard.

C'est un travail d'équipe qui le mobilise avec Céline, sa femme, qui travaille à ses côtés. Ensemble, ils sont la cinquième génération à développer l'exploitation. La sixième les rejoindra peut-être. En effet, sur trois enfants, les deux aînés ont envie de les rejoindre et ont déjà amorcé des études agricoles. "Ils ont aussi un peu envie de faire le tour du monde, c'est une façon de découvrir d'autres cultures", souligne Céline. Et son mari d'ajouter : "Il y a des choses intéressantes ailleurs. Mais ça sera probablement aussi une façon de voir à quel point on est bien ici, en France".

Le challenge est grand. En plus de tenter d'attirer leurs enfants, il est aussi nécessaire de montrer que le métier d'agriculteur s'est beaucoup développé, entre autres grâce aux nouvelles technologies et à l'évolution des outils qui ont beaucoup diminué la pénibilité. "On a ouvert le métier à d'autres personnes. Il n'y a plus besoin d'avoir des bras de camionneur pour conduire un tracteur", s'exclame Jean-François Barnier.

Perfectionner l'image renvoyée par l'agriculture

Pour aller dans ce sens, le couple a lancé la conception d'un nouvel atelier regroupant les différentes étapes de la pépinière, aujourd'hui dispersées. L'objectif est multiple, explique Céline Barnier : "D'abord, en regroupant, on accroît l'efficience des équipes et la qualité des plants, en même temps que celle du travail."

Avec un bâtiment adapté aux nouvelles normes, mieux isolé, équipé des panneaux solaires et bientôt, d'un système de récupération des eaux de pluie, le couple espère être plus responsable au niveau environnemental. "Nous consommons beaucoup d'eau. Trouver un moyen de la récupérer et de la réutiliser est plus que cohérent avec l'image que nous souhaitons renvoyer", poursuit l'agricultrice.

Et cette image se travaille. "L'agriculture nous permet de nourrir et de vivre, c'est un métier noble", insiste Jean-François Barnier. Communiquer sur le sujet leur paraît ainsi primordial, raison pour laquelle ils ont adhéré à l'association FanceAgriTwittos, qui s'active sur Twitter pour fournir des explications positives autour de l'agriculture dans toute sa diversité. Le 22 avril, une visite de la pépinière était d'ailleurs prévue avec des adhérents, pour continuer à tisser des liens.

Cependant, pour communiquer vers l'extérieur, rien de tel que l'accueil sur l'exploitation. Le domaine Fontaine du Clos propose ainsi des expériences œnotouristiques qui ont la cote ! Dégustations, ateliers d'assemblage, visites des chais et des parcelles pour découvrir les 53 cépages présents sur l'exploitation, qui permettent par ailleurs la réalisation de 16 cuvées cette année, dont de nombreux IGP. "C'est une façon de faire parler les cépages avec des vins plus ou moins alcoolisés et gourmands", précise la vigneronne. Une bonne manière, également de valoriser les cépages résistants.

Mais l'activité phare est le nouveau 'Safari découverte' de la pépinière et du domaine, en Land Rover. "L'année dernière, nous avions eu une trentaine de visites. Cette année, les safaris ont déjà commencé. Il y a une grosse appétence pour cette activité, aussi bien pour les consommateurs que les viticulteurs eux-mêmes", explique Céline Barnier, enthousiaste.

Peu de répit pour une équipe conséquente

L'animation permet ainsi de communiquer sur les différentes périodes de l'année, très rythmée par la double activité de pépinière et de cave particulière que revêt l'exploitation sarriannaise. Car le couple et leurs employés n'ont pas une minute de répit, déjà pendant la pleine saison de la pépinière, mais aussi pour le domaine. "J'ai trois enfants, mais en ce moment j'en ai plutôt 2 500 000", plaisante Jean-François. Des bébés vignes dont il faut précieusement s'occuper !

Du greffage à la plantation en passant par la chauffe, la chambre froide, la période d'acclimatation, il n'y a pas de hasard possible. Les plants sont sous haute surveillance en permanence, pour s'assurer que la greffe a bien pris et que la plantation s'effectue correctement. Tous doivent d'ailleurs se retrouver en terre avant le 14 mai.

Pour cela, ils ont besoin de salariés mais, comme partout, le recrutement est difficile. Si l'exploitation emploie environ 25 permanents, 60 à 70 personnes sont nécessaires pour mener la saison à bien. Dans la grande majorité des cas, ce sont des salariés passés par l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII). "Ce métier est un cumul d'étapes à ne surtout pas rater. Du début à la fin, il faut être présent et rigoureux. Comme il y a peu de temps morts, il est bon d'avoir des permanents ou des saisonniers réguliers", ajoute l'agriculteur. Ce qui est le cas chez eux, fort heureusement.

La pépinière viticole est donc une structure qui laisse peu de place à l'ennui. La passion anime les âmes qui y travaillent et se ressent sur les papilles, lorsque les vins se dégustent. Les Barnier vont ainsi du greffage jusqu'au vin servi aux repas ou lors des apéritifs. Belle preuve de la qualité du produit, et de la confiance que l'on peut y trouver. 

Manon Lallemand •

Les CHIFFRES clés-

2 500 000 plants cette année

Environ 25 permanents

60 à 70 saisonniers (principalement OFII)

Près de 200 hectares en rotation pour la pépinière, environ 90 ha pour le domaine

53 cépages

16 cuvées pour le millésime 2022

Manon Lallemand •

ICI
Votre encart
publicitaire !

Sur le même thème

Vaucluse 10/04/2024

Pernes-les-Fontaines

Stéphane Campo, maraîcher s...

Venu de l'industrie, cet ingénieur - qui a baroudé dans de nombreux pays du monde - est venu s'installer à Pernes comme maraîcher, avec de solides convictions qu'...
Vaucluse 12/08/2022

saint-trinit

La famille Archange fait le...

À Saint-Trinit, la famille Archange pratique la polyculture et l'élevage, et commercialise de plus en plus ses produits, bruts ou transformés, grâce à la vente di...
Vaucluse 02/11/2023

La Roque-sur-Pernes

Apprendre à connaître et tr...

Découragé par les ravages de Drosophilia suzukii, Michel Roux a fini par arrêter la cerise. Quand il entend parler de la grenade par Thomas Saleilles, qui en cult...

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

08/06/2023
https://t.co/It7mj1astX
https://t.co/It7mj1astX
07/06/2023
https://t.co/q3a0xh9oZW
https://t.co/q3a0xh9oZW
06/06/2023
[A LA #UNE 📰] - Les @Amandesprovence misent sur le collectif - 10 idées phares pour l'#installation - Nouveau guide pour les restrictions d'#eau - Passage de flambeau au syndicat porcin - Dossier #aléas climatiques - Ras-le-bordel des dépôts sauvages... #agriculture #vaucluse https://t.co/TbHL1T7CoX
https://t.co/TbHL1T7CoX

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Linkedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...