Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse 01/06/2023
Partage

Saint-Christol

Les plantes  pour se mettre au vert

Installée en 2019 dans le Var, Olivia Van Der Vynckt rejoint ensuite Saint-Christol-d'Albion pour poursuivre son activité. Entretenir et cueillir des plantes, les transformer en tisanes, sirops ou gelées... Il y avait une opportunité à saisir et c'est ce que la néo-agricultrice a fait.

30/05/23 - Portrait Olivia Van Der Vynckt, Aux goûts tendres - Les jardins d'Olivia à Saint-Christol-d'Albion - Olivia entre la menthe verte et la mélisse

© Crédit photo : ML

Originaire du Haut Var, Olivia Van Der Vynckt s'est lancée en premier lieu dans le spectacle vivant et l'audiovisuel en tant que technicienne lumière, à Paris, là où elle a fait ses études. Dans le noir, entourée de béton et de métal, elle décide - à un moment où le métier ne lui convient plus - qu'elle a besoin de lumière, de verdure. Un bon prétexte pour revenir en Provence.

Dans une famille toujours tournée vers la médecine douce, c'est assez naturellement qu'elle s'oriente vers les Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM). "Même à Paris, je commençais à repérer certaines plantes, puis l'intérêt a grandi. J'ai réalisé un stage en écoconstruction, puis deux autres autour les plantes médicinales. Et c'est à ce moment que j'ai réalisé que je pouvais m'éclater là-dedans", raconte l'agricultrice.

Ni une, ni deux, elle entre au campus de Montmorot (39) et obtient son BPREA 'PPAM bio', en 2018. Elle s'installe à Salernes (83) pour un retour aux sources. Elle loue un terrain à un pépiniériste... et se retrouve inondée. Elle change une première fois de terrain, mais les postes de travail éparpillés la fatiguaient. Alors, avec sa compagne, Claire, elle envisage l'achat d'un terrain.

"Finalement, c'est parce que sa mère a arrêté son activité de fromagère à Saint-Christol que nous sommes venues sur le plateau d'Albion. Claire a repris la fabrication de fromages, et moi je bénéficie d'un terrain et d'un laboratoire pour mon activité", explique Olivia. Elle loue actuellement les terres, en attendant de pouvoir les racheter.

Des produits atypiques

Qui aurait pu imaginer un jour manger une confiture couleur ketchup artisanal à base de... poil à gratter ? Olivia Van Der Vynckt a effectivement fait du fruit de l'églantier, le cynorrhodon, son produit phare. C'est même grâce à ce succès qu'elle a pu acheter une machine facilitant l'éviction des nombreux pépins et fameux poils irritants.

Mais ce n'est pas tout : elle fabrique également des gelées de lavande, de coquelicot, de thym, des tisanes, des sirops - bien qu'elle préfère ne plus se concentrer sur ces derniers - du sel aromatisé... "La découverte est totale ! Avec la formation, je me suis rendu compte qu'on pouvait faire de la cosmétique, des hydrolats, des huiles essentielles... Il y en a bien assez sur le plateau d'Albion et ça demande beaucoup de surface, alors j'ai cherché à bien valoriser mes plantes. La gelée, c'est atypique, et le marché de la transformation alimentaire reste une niche", développe l'agricultrice.

L'élaboration de chaque produit prend un temps différent, adapté aux différentes plantes. Plus ou moins tendres, plus ou moins gorgées d'eau. Depuis 2019, les tâtonnements et autres tentatives ont été nombreux, mais jamais elle ne s'est découragée. D'autant plus que les débuts, avec les différents déménagements de plantes, n'ont pas facilité la production. Désormais, l'agricultrice commence tout juste à pouvoir faire des stocks, pour éviter les potentielles ruptures face auxquelles elle est parfois confrontée encore actuellement. La production de cette année devrait lui permettre d'avancer en ce sens.

Elle commercialise à la ferme, mais aussi sur le marché de Sault, dans des boutiques bio de L'Isle-sur-la- Sorgue et Apt, un Biocoop du Var (où elle vendait ses premières productions) et le magasin de producteurs de Banon (04), afin d'étendre son bassin de commercialisation.

Mais en dehors de la transformation 'Aux goûts tendres', l'exploitation, c'est aussi 'Les jardins d'Olivia'. Il faut du temps pour l'entretenir, de nombreuses sessions cueillettes sauvages (environ un tiers de la production), de bonnes relations avec le voisinage, pour venir glaner les surplus chez les particuliers. Et de l'eau ! Sur ce point, il est plus difficile d'avancer. "Heureusement, je récupère l'eau avec deux citernes souples dans lesquelles j'ai vite investi. L'année dernière, j'ai perdu près de la moitié de mes plantations. Les vivaces ont bien pris, elles ont de fait été moins exigeantes cette année", estime Olivia. Elle mise également beaucoup sur le rôle du paillage, en ce moment du surfin de genévrier mis à disposition par Aroma'plantes, une distillerie de Sault. Mais ce peut tout autant être de la paille de lavande. Là aussi, l'idée reste de faire le plus local possible.

Des poules et des projets pour se diversifier

En parallèle de son activité, l'agricultrice est également éleveuse. Il y a deux ans, elle installe 45 poules pondeuses sur une partie du terrain dont le sol est inculte. Aujourd'hui, elles sont 80. "Le but est même d'augmenter ce nombre. Mais comme je n'ai, pour le moment, pas encore de centre de conditionnement, je ne peux pas aller vers la vente indirecte", dévoile-t-elle. Elle vend donc en direct, mais ne perd pas de vue cet objectif.

Les volailles ne sont pas son seul axe de développement, car Olivia Van Der Vynckt a plein d'idées depuis le départ. Trop même, alors il a fallu se recentrer : "Déjà, j'ai normalement un avis favorable pour la DJA [Dotation jeunes agriculteurs, ndlr]. Donc, pour les années à venir, je vais d'abord suivre le planning. Ensuite, il y aura les poules pondeuses, et la volonté d'augmenter le volume de plantes, pour aller vers des liqueurs aromatiques", énumère-t-elle.

D'ici quatre ans, elle espère également voir sa compagne s'installer à ses côtés. Au-delà d'une aide bienvenue, ce serait une façon de déployer une aventure familiale sans pareil. Les familles d'agriculteurs en savent déjà quelque chose ! 

Manon Lallemand •

Les CHIFFRES clés-

2 500 m² de surface au total

1 serre de 250

7 hectares de terres à la ferme dont 1 ha en jachère

1 parcelle pour l'engrais vert en sorgho, puis petit épeautre

1/3 de la production en cueillette sauvage

7 ou 8 gelées pour cette saison, 5 sirops, 3 mélanges de tisanes, 1 sel aromatisé à la sarriette et 2 confitures en ce moment

Manon Lallemand •

ICI
Votre encart
publicitaire !

Sur le même thème

Vaucluse 25/10/2023

BéDOIN

Gérard Damian, la mémoire d...

Petit-fils de maquignon, viticulteur, élu local, Gérard Damian a passé sa vie au pied du géant de Provence. Maintenant à la retraite, il se consacre aux petites e...
Vaucluse 15/02/2024

Oppède

Saint Augustin, le moulin s...

Avant d'être délaissé par les Hermitants partis pour l'abbaye de Sénanque, le moulin Saint Augustin était initialement l'un des fleurons du territoire. Passé de m...
Vaucluse 21/12/2023

Fontaine-de-Vaucluse

Roseline Giorgis, des fragr...

Née dans la cité du parfum de Grasse, Roseline Giorgis s'est installée à L'Isle-sur-la-Sorgue il y a 22 ans pour y cultiver, entre autres, une rose brevetée, et y...

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

08/06/2023
https://t.co/It7mj1astX
https://t.co/It7mj1astX
07/06/2023
https://t.co/q3a0xh9oZW
https://t.co/q3a0xh9oZW
06/06/2023
[A LA #UNE 📰] - Les @Amandesprovence misent sur le collectif - 10 idées phares pour l'#installation - Nouveau guide pour les restrictions d'#eau - Passage de flambeau au syndicat porcin - Dossier #aléas climatiques - Ras-le-bordel des dépôts sauvages... #agriculture #vaucluse https://t.co/TbHL1T7CoX
https://t.co/TbHL1T7CoX

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Linkedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...