Terroirs en fête : Le bonheur de se retrouver

Publié le 21 juin 2021

Samedi soir, vers 19 heures, les visiteurs affluaient encore avec les navettes motorisées ou dans les petits pousse-pousse.

Le retour ensoleillé et chaud bouillant de Terroirs en fête, dans le parc de l’Arbousière de Châteauneuf-de-Gadagne, a été célébré dans la joie des retrouvailles. Malgré la pandémie, qui avait conduit à l’annulation de l’édition 2020, près de 10 000 fans ont retrouvé, dans l’enthousiasme, les senteurs et couleurs du terroir auprès d’une centaine d’exposants.

Soleil d’été, léger zéphyr et ombrages du parc de quatre hectares ont assuré détente, découvertes et jeux pour les enfants, dans une ambiance décontractée, pour cette édition 2021 de Terroirs en fête. Les masques n’ont pas empêché les sourires, les dialogues et les discours lors de l’ouverture de cette vitrine du savoir-faire paysan vauclusien. En fin d’après-midi, lors de l’inauguration officielle de cette 4e édition, le maire de Châteauneuf-de-Gadagne, Étienne Klein, accueille badauds et élus aux premiers rangs desquels Christian Mounier, représentant le Conseil départemental, à la manette sur l'évènement. Ce dernier est d'ailleurs tout sourire :"J'ai appris hier le classement de la 'Cerise des coteaux du Ventoux' en IGP. Cela fait 18 ans que les producteurs se battent pour l’obtenir !" Plus globalement, le conseiller en charge de l'agriculture revient sur les actions mises en œuvre pour les plus défavorisés, notamment les paniers solidaires de produits locaux : "Plus de 4 500 paniers ont été distribués à des jeunes depuis octobre 2020", rappelle-t-il, saluant également l'initiative du week-end concernant les paniers suspendus : "Les visiteurs peuvent acheter aux exposants des produits au bénéfice des plus fragiles".

Au cours de l'inauguration, la présidente de la Chambre d’agriculture, Georgia Lambertin, aura de son côté souhaité être pédagogue envers le grand public présent en nombre – au final, quelque 10 000 visiteurs seront venus sur le week-end – présentant l’agriculture départementale en quelques chiffres, mais en insistant sur la qualité des productions agricoles vauclusiennes. Si l'IGP de la 'Cerise des coteaux du Ventoux' est actée, d'autres filières sont également sur cette voie, comme le melon de Cavaillon et l’ail de Piolenc. "Nos agriculteurs sont dans les démarches AOC, AOP et IGP parce que c’est un gage de qualité pour les consommateurs. Par ailleurs, les agriculteurs vivent au quotidien des règles très strictes pour protéger votre santé, protéger notre environnement et notre biodiversité, assurer la traçabilité de la production sur les exploitations, et que ces règles sont soumises à des contrôles réguliers de l’administration. D'ailleurs les agriculteurs français sont montrés en exemple dans le monde entier. Il y a des jours où il faut savoir recadrer les choses et savoir le dire" a-t-elle rappelé avec conviction.

"Heureux de terminer mon mandat ici"

Le président du Conseil départemental, Maurice Chabert, a pour sa part tenu à remercier le préfet, Bertrand Gaume, et le maire de Gadagne "qui ont fait une chose extraordinaire : obtenir aujourd'hui l’autorisation de Terroirs en fête… car ce n’était pas évident !" Saluant également le travail de l'Agence régionale de santé, il n'a pu cependant s'empêcher de parler agriculture : "Le département de Vaucluse, c’est l’agriculture. Sans l’agriculture et ses agriculteurs, notre département serait beaucoup moins connu. Nous avons tout ici : les paysages, le soleil, l’eau. Et on va faire encore davantage pour l’eau, notamment dans le Haut Vaucluse. Nous avons signé un courrier en ce sens il y a quelques jours avec le préfet et le président de la Région. Je vous le garantis, dans quelques années, vous aurez de l’eau !", n'oubliant pas par ailleurs de conclure sur les élections à venir : "Je suis très heureux, vraiment très heureux en tant que fils d’agriculteurs, d’avoir pu aider à mettre cette structure de Terroirs en fête en place. Mais je suis surtout très heureux de terminer mon mandat ici, avec les agriculteurs et avec tous ceux qui aiment le Vaucluse".

À peine le président Chabert avait-il terminé son discours que quelques agriculteurs de la Ceinture Verte d’Avignon ont brandi des pancartes demandant le retrait du projet de la Liaison Est-Ouest (LEO) d’Avignon1. Toutefois, le cortège des personnalités n’en a pas moins parcouru les stands avec le premier invité d’Honneur : la région Bourgogne Franche-Comté, précédé par les confréries des Taste-grappes des Terroirs d’Avignon, de la fraise de Carpentras, du Taste fougasse et du Melon de Cavaillon.

Vers 19 heures, les visiteurs affluaient encore avec les navettes motorisées ou dans les petits pousse-pousse. Il fait moins chaud et le jardin d’Eden n’en est que plus attirant, d'autant que les guirlandes s’allument et que la fête va durer jusqu’à 22 heures. Entre-temps, les visiteurs auront fait le bonheur des quelque 120 producteurs artisans et éleveurs qui ont fait déguster inlassablement leurs productions. Les animaux de la ferme pédagogique, moutons et chèvres, auront fait le bonheur des tout-petits.

Pas de doute, vivement la prochaine édition : elle est d'ores et déjà prévue les 11 et 12 juin 2022.

Francis Pabst, CLP


OPA - Serv. publicsTerroirs fête châteauneuf gadagne