SALON MED’AGRI

Publié le 24 juin 2022

Les partenaires du salon Med’Agri, piloté par la Chambre régionale d’agriculture présidée par André Bernard, se sont retrouvés le 15 juin dernier à la Compagnie nationale du Rhône, pour dévoiler les grandes lignes de la prochaine édition qui se tiend

Après une première édition réussie, une 2e édition digitalisée pour cause de crise sanitaire, les partenaires de Med’Agri dévoilent les lignes directrices de ce 3e opus, autour de la sécurisation alimentaire, de la préservation des ressources et de l’innovation.

Changement climatique, gestion de l’eau et mutation agroécologique seront les trames vertes du prochain Med’Agri, qui s’est tracé comme lignes directrices
: la sécurisation alimentaire et la préservation des ressources. “À quatre mois de l’ouverture, le taux de commercialisation des stands exposants atteint déjà 80 % des surfaces d’exposition disponibles”, indique le directeur de la Chambre régionale d’agriculture, Jean-Pierre Bourdin. “Le machinisme est toujours bien représenté, avec des concessionnaires régionaux et des marques nationales, et la présence des principales marques de tracteurs et de matériel.” Quant aux activités de calibrage, emballage et conditionnement, elles intègrent le hall A. “Ce rendez-vous permet de montrer la voie à suivre en matière d’innovations, et d’avoir un coup d’avance sur la transition écologique et l’autosuffisance alimentaire. Après ‘Terroir en fête’ qui fut une grande réussite à destination du grand public, Med’Agri est le rendez-vous professionnel du département dédié à l’agriculture. Il permet de rappeler au consommateur
ce qu’apporte l’agriculture hier, aujourd’hui et demain”, commente la conseillère régionale, Bénédicte Martin. “Je tiens à souligner que sans le soutien de la Région, ce rendez- vous n’aurait pas pu avoir lieu”, rappelle le président de la Chambre régionale, André Bernard. Parmi les principaux partenaires, aux côtés du Crédit agricole, de Groupama Méditerranée, du Département et du Grand Avignon, se distingue la Compagnie nationale du Rhône (CNR), représentée par Pierre Meffre, directeur de la valorisation portuaire et missions d’intérêts général de la CNR. “Nous accompagnons la sobriété énergétique,
le développement de nouvelles ressources, notamment en eau, l’agroécologie et l’autosuffisance alimentaire”, explique-t-il, justifiant ainsi naturellement l’accompagnement de ce salon dédié à l’agriculture méditerranéenne et aux innovations.
Le salon n’attire pas que des Vauclusiens, puisque les visiteurs viennent de tous les départements voisins, et de plus loin. D’autant plus que
cette année, deux évènements majeurs rythmeront ces journées : un rendez-vous ‘Tech&Bio’ cultures méditerranéennes, et le congrès de Légumes de France. À cette occasion, la traditionnelle pyramide de légumes sera dressée devant l’hôtel de ville, avec l’organisation d’un marché de producteurs.


Une gestion durable des ressources

Quelles seront les nouveautés de ce rendez-vous dédié aux productions de la zone méditerranéenne : maraîchage, arboriculture, viticulture, plantes à parfum, grandes cultures, élevage… ? “En 2022, le salon se décline sur le thème de la gestion durable des ressources”, indique André Bernard. Cette thématique s’impose d’autant plus avec le contexte international actuel. Si Med’Agri ce sont des rencontres, c’est aussi un programme très riche de conférences. Parmi elles, Thierry Pouch, expert des politiques agricoles et agroalimentaires et spécialiste des échanges internationaux, apportera son éclairage sur les conséquences de la guerre en Ukraine.
Au sein du programme ‘Tech&Bio’, un focus sera fait sur la biodiversité cultivée, avec différents ateliers. Face au changement climatique, les cultures se diversifient : grenade, pistache, amande, chanvre CBD, houblon... Quant à la nutrition azotée, elle représente un enjeu majeur : “De nouvelles méthodes
et outils prédictifs performants améliorent le pilotage en grandes cultures. Sobres et efficientes, ces solutions s’associent à de nouvelles sources d’azote, aptes à remplacer les apports d’engrais minéraux”, précise le coordinateur bio à la Chambre régionale, Fabien Bouvard.

Focus sur l’innovation

Face aux nombreux projets d’énergie solaire photovoltaïque dans le monde agricole, un nouveau pôle énergies renouvelables et nouvelles technologies investit le hall F. Seront présents : Éneo Énergie, Urba Solar, Dimeo, Rend Solar, Albioma, Akuo Énergie, Irrisolaris, Insolight, Smart Énergies, QEnergy,
Qair et Sun R.

Autre sujet d’actualité : le développement d’unités de méthanisation qui offre de nouveaux débouchés aux exploitations agricoles. Quels sont les prérequis pour produire du biométhane et donc une énergie renouvelable à partir de co-produits ou de biodéchets agricoles ? Comment estimer le potentiel de
production et l’investissement nécessaire à la mise en place d’un projet ? Quels tarifs et contrats d’achat pour l’agriculteur méthaniseur ? Autant de questions auxquelles les visiteurs pourront trouver des réponses.

Les sujets abordés lors de ce Med’Agri ne manqueront pas : l’intelligence artificielle en cultures protégées ; chanvre, algue, légumineuses, les perspectives de ces nouvelles ressources ; l’agritourisme… Trois jours pour faire le plein d’idées et de nouveautés.


Magali Sagnes


OPA - Serv. publicsMed'agri salon culture méditerranéenne photovoltaïque méthanisation