Restauration collective : Miam, la cantine !

Publié le 25 mars 2019

David Auran, de l’Étable montilienne, en est à son 3e forum. Il fait déguster ses viandes et charcuteries fermières à la CoVe de Carpentras, venue découvrir le fonctionnement de la plateforme.

Du bon, du frais et du local dans les cantines, c’est en Vaucluse ! Les restaurations collectives s’approvisionnent de plus en plus en circuit court via www.agrilocal84.fr. Acheteurs et fournisseurs se sont rencontrés au 5e forum Agrilocal, au lycée Louis Giraud de Carpentras, le 6 mars.

Aujourd’hui, 184 agriculteurs et artisans sont référencés sur le site internet www.agrilocal84.fr comme fournisseurs de 79 collectivités, du Département (qui représente 60% des transactions actuellement), des cantines de collèges, d’écoles primaires, de lycées, un hôpital, des associations et maisons de retraite... « Et les demandes des cantines augmentent et se précisent » souligne Pauline Ricard, chargée de mission ‘agriculture et développement rural’ au Conseil départemental. En effet, depuis son inauguration, en avril 2014, la plateforme internet d’achat des restaurations collectives en direct auprès des agriculteurs a fait du chemin. La structure est nationale. Mais, en Vaucluse, « le volume financier d’Agrilocal s’est accru de plus de 40% entre 2017 et 2018 » se réjouit Christian Mounier, vice-président du Conseil départemental en charge de l’agriculture, de l’eau et de l’environnement. « 80 nouveaux acheteurs se sont inscrits et l’activité a même été triplée depuis 2015. Mieux, le potentiel de développement est important, avec 1,8 millions de repas servis chaque année dans les collèges publics de Vaucluse » at-il précisé.

Les jeunes se sensibilisent au goût.

« Grâce aux actions de sensibilisation de ces dernières années, une prise de conscience s’opère, aussi bien au niveau des communes que des jeunes, sur l’intérêt de manger plus sainement », observe pour sa part Georgia Lambertin, vice-présidente de la Chambre d’agriculture de Vaucluse. « Avec le collectif Coll’Vert né l’an dernier, nous voyons aussi que les jeunes sont sensibles au goût des fruits que nous leur apportons à la récré. »

La pomme est la première sur le podium. Elle représente actuellement les plus gros volumes de commandes sur Agrilocal84.fr. Viennent ensuite la pomme de terre, les carottes, les poires… Si certains produits viennent d’autres départements, 70% sont locaux et 52% Vauclusiens.

« Nous sommes très heureux de vous accueillir, pour ce forum consacré à des thèmes chers à notre établissement » a lancé Hassan Samr, directeur de l’EPLEA Louis Giraud, à la centaine de participants au 5e forum Agrilocal et à l’opération ‘Au pré de la ferme’. Agrilocal, c’est aussi une équipe d’animateurs et conseillers, comme Céline Cardinale, chargée de mission Alimentation à la Chambre d’Agriculture du Vaucluse, en relation avec les producteurs. « Les commandes se font de gré à gré ou en accord cadre à bon de commande. Cette deuxième option est à privilégier pour sécuriser les approvisionnements à plus long terme » conseille-t-elle.

Dès 2020, 50% des aliments servis en restaurant collectif devront être issus de l’agriculture biologique (20%), local ou sous signe de qualité (30%). Frédérika Lhuissier de la Draff Paca a présenté le contexte réglementaire, en particulier la loi Egalim. Cette dernière entend rendre accessible à tous une alimentation de qualité. « Il reste du travail concrètement pour mettre en place l’article exigeant que les repas des collectivités devront comporter au minimum 50% de produits durables et de proximité. »

Cécile Poulain


OPA - Serv. publicsAgrilocal restauration goût jeunes F&L