Raisin AOP Muscat du ventoux : le virage écologique, nouvelle feuille de route

Publié le 20 septembre 2021

Le raisin AOP Muscat du Ventoux : une récolte qualitative, mais restreinte à la moitié suite au gel. (© PN)

L’AOP raisin Muscat du Ventoux fêtait son ban des cueillettes à Mazan. L’occasion pour René Reynard, son président, de faire le point sur la question des emballages recyclés.

C’est la belle salle multifonction de Mazan, construite à base de plâtre et de pin 100 % locaux, qui a accueilli le ban des cueillettes 2021 de l’AOP Raisin Muscat du Ventoux, vendredi 10 septembre. De nombreux élus et responsables étaient de la partie parmi lesquels les deux députés, Adrien Morenas et Julien Aubert, la vice-présidente de la Région, Jacqueline Bouyac, le président de la commission agriculture du Conseil départemental, Christian Mounier, les conseillers départementaux, Max Raspail et Myriam Silem. De nombreux producteurs de la zone AOP étaient également présents, ainsi que des représentants du Crédit Agricole, de la CAPL, d’Interfel et du CTIFL, sans oublier bien évidemment l’AOP Raisin de table.

Mazan, capitale du raisin de table

Louis Bonnet, maire de Mazan et retraité de la Chambre d’Agriculture, est particulièrement à l’aise avec la bonne cinquantaine de producteurs présent, puisqu’il a travaillé avec eux depuis 1975, participant notamment activement à la création de l’AOP Muscat, dans les années 80. "En surface et en production, la commune de Mazan est la capitale du raisin de table, devant Moissac ! Notre commune compte 80 producteurs, 400 hectares de surfaces cultivées en raisin de table, dont une large majorité en AOP Muscat du Ventoux." Et l’ancien conseiller technique ne peut s’empêcher de commenter la récolte en cours, vue depuis son nouveau bureau de maire : "Le gel d’avril a eu des résultats catastrophiques, mais heureusement moins graves que ce que nous imaginions. En avril, les producteurs pensaient ne pouvoir récolter que 20 % de leur production moyenne. En fait, ce sera autour de 50 %, ce qui est quand même très dur. La mairie a enregistré 98 déclarations de calamités agricoles, en grande majorité sur le raisin".

En route vers le recyclage

C’est ensuite autour de René Reynard, président de l’AOP Muscat du Ventoux, et de son association de promotion 'Fruiventoux', de faire le point. Avec l’aide de Vincent Thomann, chargé de communication du Parc naturel régional Ventoux, le Muscat du Ventoux a bénéficié de deux passages en télévision : le 19 mai sur Top Chef, et le 29 août en direct dans Télématin.

Puis vient la principale innovation de cette campagne 2021 : une nouvelle barquette, utilisant un plastique recyclé. Rien de nouveau jusque-là apparemment, si ce n’est que le plastique récupéré pour être recyclé provient du fameux 'continent de plastique' qui vogue dans le Pacifique Sud. En fabriquant ces barquettes, c’est donc une pollution qui se réduit, mais aussi de l’emploi donné aux pêcheurs sans travail de la côte indonésienne.

Reste que ce plastique presque écologique, puisqu’il n’occasionne de nouvelles consommations de pétrole, n’est pas encore totalement autorisé par les autorités. Mais le député Adrien Morenas s’est engagé, au côté de René Reynard, à convaincre l’État de la nécessité d’accorder à ce plastique un moratoire pour plusieurs années, avec le soutien efficace du préfet, Bertrand Gaume. Ce dernier a en effet fait remonter aux autorités les réalités de terrains des producteurs de raisin de table, qui ont absolument besoin d’un emballage transparent.

Le soutien du Département et de la Région

Enfin, Christian Mounier a fait le point sur l’action du Conseil départemental pour accompagner l’AOP Muscat du Ventoux et, plus largement, la filière raisin de table. Et notamment en finançant certains travaux de recherche réalisés par le Domaine expérimental La Tapy pour obtenir par croisement des variétés plus résistantes, nécessitant donc moins de traitements phytosanitaires. Enfin, Jacqueline Bouyac est venue elle aussi évoquer le soutien de la Région concernant ces travaux de recherche, mais aussi ceux alloués à la restructuration de la filière et à la promotion des produits.

Le raisin de table AOP Muscat du Ventoux est donc bien accompagné, et devrait parvenir à franchir ces deux nouveaux obstacles, le gel et l’interdiction des emballages plastiques. Et tout cela grâce au travail des professionnels et des élus bénévoles de l’organisme de gestion et de l’association de promotion 'Fruiventoux'.

Pierre Nicolas, CLP


Fruits & légumesRaisin muscat ventoux agroécologie emballage recyclé bio