PNR du Mont-Ventoux : Opération sensibilisation à la gestion de la forêt

Publié le 25 mai 2021

À travers ce webinaire, le Parc naturel régional du Mont-Ventoux comptait bien assurer son rôle de rassembleur, en réunissant les différents acteurs impliqués sur son territoire, a expliqué Jacqueline Bouyac, présidente du PNR Mont-Ventoux. (© PNR du

Diminué dans sa capacité à rassembler à cause du contexte sanitaire, le Parc naturel régional du Mont-Ventoux a décidé de se mettre aux webinaires. Franc succès pour celui qui avait pour thématique la forêt du Ventoux, qui visait à mettre en lumière la répartition des missions des institutions et acteurs intervenant sur cet espace à protéger.

Les arbres ont beau être omniprésents et représenter près de 60 % de la superficie du Parc naturel régional (PNR) du Ventoux, la thématique de la forêt reste pourtant mal connue. Avec des séminaires d’informations comme celui-ci, l’objectif du PNR est d’assurer son rôle de regrouper les différents acteurs et institutions agissant sur son territoire. "La forêt est une toile de fond qu’il faut soigner. Il est impératif de trouver un juste milieu pour développer une structure durable en harmonie avec tous les acteurs", insiste Jean-Pierre Ranchon, vice-président du PNR du Mont-Ventoux.

"Le contexte du changement climatique est un nouveau facteur d’évolution qu’il faut prendre en compte", explique Olivier Delaprison, responsable de l'unité territoriale Ventoux à l'Office national des forêts (ONF), venu présenter le dernier dossier des 'Rendez-vous techniques du Parc'. La récurrence des aléas climatiques – notamment l’intensification des incendies – se faisant de plus en plus forte, les changements des pratiques de gestion dans des démarches préventives ou curatives deviennent nécessaires. "L’exercice de prospective invite à la co-construction de scénarios entre chercheurs et gestionnaires. Les scénarios climatiques globaux sont régulièrement mis à jour, et les outils statistiques de leur déclinaison locale sont disponibles", poursuit-il, insistant sur la pertinence de ces recherches pour inclure de nouveaux éléments de réflexion pour les politiques territoriales.

Tous mobilisés dans la prévention des incendies

Cette forêt-ressource doit être protégée, notamment du feu. La question a ainsi largement été évoquée dans sa dimension préventive. De nombreux acteurs ont ainsi rejoint la lutte contre les incendies, au côté de la Région Sud et du Département déjà très investis. C’est notamment le cas des Comités communaux feux de forêts (CCFF), dont les bénévoles sont de plus en plus polyvalents et amenés à intervenir sur d’autres opérations de sécurité civile, comme le dispositif de prévention spécial lié au passage du Tour de France au Ventoux, ou les inondations dans le Var et l’Aude par exemple. Le syndicat mixte forestier du Vaucluse contribue quant à lui à cet effort, en retirant suffisamment de matière combustible pour rendre la végétation moins sensible aux incendies de forêt, afin de permettre aux secours d’accéder aux massifs dans les meilleures conditions possibles. Une façon de rejoindre le dispositif 'Guerre du feu', mis en place par la Région Sud. Elsa Bardi-Assante, cheffe de service adjointe agriculture et forêt de la Région, rappelait justement les quatre axes d’engagement de cette dernière : surveiller, communiquer, protéger (en équipant les massifs) et, enfin, restaurer. La mission de surveillance s’effectue, entre autres, grâce à la garde forestière composée de jeunes de 18 à 26 ans, une unité créée en 2018. "Le Parc du Mont-Ventoux y a adhéré l’année dernière et vient en soutien des CCFF", rappelle-t-elle.

Le Département, de son côté, est également un partenaire de choix pour la gestion des forêts. Isabelle Chadœuf, représentante de la DDT de Vaucluse lors du webinaire, insiste : "Avec le Département, nous avons un double rôle dans la politique forestière, à la fois régalien, car il faut faire appliquer la loi, et ensemblier, afin de coordonner les actions entre les partenaires et accompagner la gestion des aides". Les actions sont effectivement nombreuses : défrichements, coupes de bois, débroussaillements… Toutes viennent en complément du plan de protection et de sa mise en œuvre par une application rigoureuse du Code forestier.

Actuellement peu gérée à cause de la méconnaissance des propriétaires et le morcellement foncier, la forêt du Ventoux reste un espace sensible et très exposé, que le Parc entend bien protéger. Pour cela, sensibiliser le grand public et lui donner les clefs de compréhension reste une première étape non négligeable.

Manon Lallemand

(1) Les présentations de ce rendez-vous d’information peuvent être retrouvées sur le site du PNR : www.parcduventoux.fr


Autres productionsPnr ventoux forêt incendie feu