Œnotourisme : ‘Rallye deuche’ en Luberon

Publié le 21 juin 2019

Arrivée au Grand Vallon, dans les vignobles de Marrenon, pour une explication des travaux à la vigne. (© CP)

La richesse des terroirs du Luberon, ses magnifiques paysages et la fraîcheur de ses vins se comprend sur le terrain. C’est la carte jouée par les vignerons du Luberon, avec un voyage de presse en 2 CV, pique-nique dans les vignes et dégustation.

En proposant un voyage de presse original en 2 CV, les vignerons du Luberon jouent la carte du paysage et de l’art de vivre, un atout fort pour faire apprécier leur terroir. En effet, pour traduire le charme du Lubéron et se souvenir de ses vins, quoi de plus marquant que de sillonner le vignoble, sur les flancs de la montagne du Luberon, entre vallées du Calavon et de la Durance, hors du temps et sous le soleil ? Car cette nature préservée du massif du Luberon, le charme de ses villages perchés, entre cerisiers et oliviers, incitent à la promenade. Or, pour comprendre les terroirs, rien de tel que d’aller sur le terrain !

Rendez-vous était donc donné par Inter-Rhône à une dizaine de journalistes et blogueurs de la presse spécialisée, vin, gastronomie et tourisme à la cave Louérion de Lourmarin, le 7 juin. C’est vendredi, jour de marché, et le village, baigné de soleil, sent bon les étals de savons, lavande, confitures et autres produits locaux. « Nous avons imaginé ce voyage de presse en 2 CV pour vous emmener dans notre vignoble, au cœur du Parc naturel régional, créé il y a plus de 40 ans à l’initiative de maires vignerons, désireux de protéger leur environnement des risques du bétonnage », commence Joël Bouscarle, président de l’appellation, vigneron et président de la cave de Sylla, à Apt. C’est aussi l’occasion de découvrir un large panel : des vignerons artisans, de nouveaux arrivants, des coopérateurs, l’union Marrenon…

Balade folklorique guidée par les vignerons

Après une présentation rapide de l’appellation, les vignerons venus pour l’occasion se présentent : Jean-Pierre Margan, du château La Canorgue à Bonnieux, Aurélien le Tellier, du domaine de MasLauris, à Lauris, et Valentine Tardieu, directrice du château la Verrerie à Puget-sur-Durance. Tous vont servir de GO (gentil organisateur, ndlr) aux participants. Car il ne faudrait pas les perdre en route !

Le groupe rejoint les 2 CV garées dans le parc, au pied du château de Lourmarin. Après un briefing sécurité, en particulier sur le maniement du changement de vitesse, la distance de sécurité à maintenir, le frein à main « à penser à débloquer, car aucun voyant ne viendra nous en avertir ! », journalistes et vignerons embarquent pour Vaugines, avec une halte à la dalle à empreintes (dents de requin, coquillages) traduisant l’histoire géologique du territoire. Puis direction Marrenon et le Grand Vallon à la Tour d’Aigues… Sur la route, le défilé de ces petites voitures colorées attire la sympathie des automobilistes qui saluent de joyeux coups de klaxon.

Une panne au détour d’un arrêt, réparée en un rien de temps, ajoutera au folklore de la balade. Les capotes des 2 CV sont ouvertes, malgré le vent et le bruit typique des moteurs d’antan… et les talkies walkies permettent des commentaires entre voitures, en particulier du président qui fait remarquer les spécificités du paysage.

Le terroir du Luberon c’est d’abord l’ensoleillement, fort, et la pluviométrie, faible. Le vignoble est implanté au pied du Mourre Nègre, culminant à 1125 m, sur un paysage vallonné très diversifié, avec des sables du miocène dans le pays d’Aigues, des éboulis calcaires au pied de la montagne, et cette argile rouge propre aux environs d’Apt. Entre 250 et 500 m d’altitude, le climat reste relativement frais. « Nous bénéficions de l’influence des Alpes proches, avec des nuits fraîches alternant aux journées très chaudes. La récolte s’étale de fin août à fin octobre. Les vins conservent une très belle fraîcheur qui est le marqueur de notre appellation » résume Joël Bouscarle.

D’autres RDV à venir

Le voyage de presse marque une pause dans les vignes pour inaugurer la première date des pique-niques de Marrenon, dans une ambiance chaleureuse. L’union propose en effet de partir en compagnie d’un vigneron pour une balade d’une heure à travers le vignoble, tous les jeudis de juin à septembre, suivi d’un pique-nique provençal et d’une dégustation1.

Puis le groupe part via le très beau village d’Ansouis, à la découverte de château Constantin, à Lourmarin, pour une visite et dégustation des cuvées AOP Luberon et IGP Méditerranée de ce domaine, repris par la famille Bagnis en 2016.

« C’est la première fois qu’un syndicat d’appellation fait appel à nous » reconnait Laurent Estibal, ex-agriculteur reconvertit qui transporte des touristes du monde entier, friands des paysages typiquement provençaux du Luberon, via ses locations ‘deuche forever’2. Le succès de cette opération de communication expérientielle pourrait inspirer d’autres belles appellations provençales.

Pour conclure, rendez-vous est donné le jeudi 18 juillet prochain, à la Fruitière numérique de Lourmarin, où une trentaine des vignerons du Luberon fêteront leur 30e millésime lors du ‘Wine and dine’. L’événement – qui reçoit habituellement 400 personnes – devrait cette année en accueillir le double. Ouverture dès 19h, avec une dégustation des vins et un repas concocté par Éric Sapet, chef étoilé de la petite maison de Cucuron. Pensez à réserver3 !

Cécile Poulain


En proposant un voyage original en 2 CV, les vignerons du Luberon jouent la carte du paysage et de l’art de vivre, un atout fort pour faire apprécier leur terroir. (© CP)

ViticultureLuberonLuberon vin oenotourisme rallye 2cv