Nom de code : @Kinou8409

Publié le 10 novembre 2020

Christine Point Garion, alias @Kinou8409 sur Twitter, a participé à la rédaction de ce guide ‘Comment communiquer efficacement quand on est agriculteur,, édité par l’association FranceAgriTwittos (© CP).

Kinou8409, c’est la twitteuse vauclusienne Christine Point Garion. Elle est chaque jour en contact avec une communauté d’agriculteurs, grandissante et ouverte à tout sympathisant. Elle a participé à la création de l’association FranceAgriTwittos pour prendre la main sur une communication simple, directe et positive. Une passionnée.

‘Agrimama de trois enfants dont des jumeaux, mariée à un viticulteur et pépiniériste viticole de Sarrians’. Voilà comment se définit Christine Point Garion, alias @Kinou8409 sur son compte Twitter. Cette jeune femme, à l’énergie joyeuse communicative, est d’abord tournée vers les autres.

Engagée dans des associations depuis longtemps – trésorière de la crèche de ses enfants, du centre aéré, parent élu, amicale laïque de sa commune… –, après avoir été ‘finance manager’ dans le secteur automobile, elle gère l’administratif de l’exploitation de 60 hectares. Son mari, Stéphane Point, a repris en 1998 le domaine familial et remplacé, en 2008, les vergers de pommiers, par des vignes-mères et des vignes de cuve en appellation Vacqueyras, sur les hauteurs de Sarrians. En rotation, il produit également des céréales, blé, tournesol, luzerne et orge en alternance, sainfoin pour les semences et des pommes de terre. Aujourd’hui Stéphane est coopérateur, membre du conseil d’administration de Rhonéa et du Syndicat des pépiniéristes de Vaucluse.

En 2012, Christine décide d’échanger avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt, en s’inscrivant sur Facebook et Twitter. Elle participe à des forums de discussions pour rencontrer d’autres parents de jumeaux, et dans le monde agricole, elle découvre une communauté très importante, beaucoup d’humour et de bonne humeur, et des sujets passionnants. « Je n’ai pas vu tout de suite l’intérêt de Twitter. Mais, en cherchant, j’ai découvert un puit d’informations, avec un accès rapide à un grand nombre d’articles. J’ai appris beaucoup sur certains sujets, comme l’agriculture de conservation des sols. Et j’ai voulu comprendre pourquoi nous ne pouvions pas la pratiquer sur notre exploitation. Le semis direct est impossible dans nos conditions. Car, pour respecter les contraintes sanitaires en vignes mères, nous labourons pour tuer les nématodes vecteurs de maladies. »

Ses lectures stimulent de nombreuses discussions avec son conjoint, et lui permettent de mieux comprendre les choix techniques. « Le métier est complexe », reconnaît Stéphane. Et c’est une prise de conscience aussi qui les encourage à parler de leur savoir-faire, sur les réseaux, et en ouvrant leurs portes.

Se rencontrer.

En 2017, après plusieurs mois d’échanges virtuels, Cyrille Champenois, agriculteur de 37 ans originaire des Ardennes, suggère une rencontre de cette communauté Twitter ‘in real life’, c’est-à-dire en vrai. Ainsi, une cinquantaine de personnes se rencontre pour la première fois, à Tours, et crée l’association FranceAgriTwittos (#FrAgTw). Apolitique et asyndicale, l’association à but non lucratif réunit des passionnés, motivés pour déconstruire les clichés sur l’agriculture et expliquer la réalité des campagnes. La première année, 98 personnes adhèrent. Aujourd’hui, plus de 300 agriculteurs et sympathisants de toutes les régions de France se sont engagés à communiquer de façon aimable sur leur métier.

L’association intègre dans ses statuts un comportement bienveillant, afin d’être le plus pédagogue possible. « Il y a tellement d’associations dans le dénigrement permanent ! Nous sommes parfois montrés comme des assassins » déplore Christine. « En fait, 10% des gens sont totalement fermés au dialogue, 10% soutiennent les agriculteurs, c’est donc aux 80% restant, qui tendent l’oreille, que nous voulons nous adresser ».

Face aux incompréhensions, aux déchaînements sur les réseaux sociaux, à la visibilité médiatique des associations comme L214, et à la détresse de certains agriculteurs, l’association a voulu agir pour améliorer le lien avec les Français.

Communiquer efficacement.

Elle a ainsi conçu un guide pratique de communication de 40 pages, publié fin 2019. Objectif : fournir des astuces concrètes pour lever les malentendus et les clichés dont souffre le monde agricole, et recréer un lien solide avec le reste de la société.

Ce guide conseille des attitudes de communication : faire l’effort d’essayer de comprendre, ne pas réagir trop vite… « Et se cantonner à parler de ce qu’on connaît. Donc, montrer ce qu’on fait et pourquoi on le fait. C’est rapide : publier juste une photo assortie d’un message court. Ensuite, répondre aux personnes qui posent des questions. C’est tout » précise la twitteuse, satisfaite de voir qu’aujourd’hui, la coopération, les Chambres d’agriculture, les sociétés agroalimentaires « commandent le guide pour le distribuer à leurs adhérents et salariés ».

Avec plus de 15 300 abonnés sur Twitter, l’association FranceAgriTwittos est de plus en plus visible, en lien direct avec des journalistes, des enseignants, des politiques… Le fondateur, Cyrille Champenois, est décédé accidentellement en 2018. Sa communauté en a été très affectée, mais poursuit son initiative de partage dans le même esprit. Et depuis novembre 2018, Denis Beauchamp (@GrainHedger), responsable céréales d’une coopérative de l’Allier, en est le président. Cette année, l’assemblée générale se fera en visio, depuis toutes les régions.

FranceAgriTwittos a créé un site, où elle a mis une banque d'images gratuite à disposition des journalistes. « Ça a été la première action de l’association après sa création, car il est fréquent que les photos soient en décalage avec le sujet, comme un article sur le glyphosate associé à une photo d'un pulvérisateur traitant la vigne » constate Christine, élue vice-présidente Sud-Est de l’association.

« Reprendre la main sur la communication, c’est important, car je suis sidérée du poids qu’ont certains, comme Fabrice Nicolino, fondateur du ‘Mouvement des coquelicots’, reçu par la ministre de l’Écologie, alors qu’il a insulté sur Facebook les deux femmes scientifiques ayant reçu le prix Nobel de chimie ! »

Et la communication positive est particulièrement utile en ce moment, sur les réseaux sociaux, « face à des postures plus radicales pendant le confinement » observe Kinou8409. Suivie par près de 3000 abonnés, elle incite à devenir maître de sa propre communication, « même si Twitter c’est un peu addictif ! »

Car, comme le dit FranceAgriTwittos dans son guide, « nous, agriculteurs, avons tous un rôle à jouer dans la reconquête de l’opinion »

Cécile Poulain

Contact : Le hashtag pour retrouver les publications des adhérents sur twitter est #FrAgTw. Le compte twitter de l'association est @Fragritwittos.

Pour adhérer : http://franceagritwittos.com


Réseaux sociaux kinou FranceAgriTwittos