Med’Agri, du 13 au 15 octobre : Quand Med’Agri se réinvente

Publié le 29 septembre 2020

L’ensemble des partenaires du salon Med’Agri font bloc derrière la Chambre régionale d’agriculture et son président, André Bernard. (© CZ)

Pas d’édition physique, mais une édition 100% digitale pour la 2e édition du salon méditerranéen Med’Agri. Les contours ont été dévoilés vendredi dernier, lors d’une conférence de presse organisée par la Chambre régionale d’agriculture, organisatrice du salon, et l’ensemble de ses partenaires, qui vont bloc derrière cette décision.

« On ne va pas se mentir : c’est pour toute l’équipe organisatrice une déception, sachant que jusqu’à dimanche 13 septembre, nous pensions que le salon physique allait se tenir. Lundi soir, nous avons validé en réunion de bureau une position claire qui était de dire que le salon serait maintenu en l’état, sauf si le préfet l’interdisait. Et c’est ce qui s’est passé mardi 15 septembre », rappelle André Bernard, président de la Chambre régionale d’agriculture, vendredi 21 septembre, lors d’un point presse.

Car si la Chambre régionale est à la barre en termes d’organisation de ce salon Med'Agri dédié aux agricultures méditerranéennes, c’est bien collégialement, avec ses partenaires – Tech & Bio, la Région Sud, le Conseil départemental de Vaucluse, la Draaf Paca, le Syndicat général des Côtes du Rhône, Groupama Méditerranée, Crédit Agricole Alpes Provence, la Compagnie nationale du Rhône, Innov’Alliance, le Grand Avignon et Avignon Tourisme en particulier – que tous ont acté le maintien d’une 2e édition sous forme digitale.

Touché mais pas coulé

« Depuis le printemps, nous avons travaillé dans le sens de l’économie, car la situation sanitaire nous a tous amenés à nous poser des questions quant au maintien ou non de ce 2e Med’Agri. Mais les exposants continuaient à s’inscrire et de nouveaux partenaires à se mobiliser. C’était pour nous un signal fort. En juin, nous avons décidé de suspendre toute décision jusqu’au 15 septembre, tout en continuant à travailler sur les protocoles sanitaires (au total, il y aura eu quatre versions, ndlr) et des outils digitaux, car c’est le sens de l’histoire. Notre objectif a toujours été que Med’Agri soit à l’équilibre (budget global d’environ 650 000 €, ndlr), et que ce salon soit d’abord une clé de solutions pour notre agriculture méditerranéenne en pleine mutation, mutation que le Covid a mis en exergue : climat, installation, demande sociétale de proximité, circuits courts… », poursuit le président.

L’annulation physique du salon ne signe pas la fin du salon. Mieux, elle accélère un virage déjà pris par l’équipe organisatrice : « Seuls les acomptes versés par les exposants seront conservés afin d’organiser le salon sous forme digitale. Nous sommes conscients que cette situation sanitaire aura un impact conséquent pour l’économie du territoire et de notre filière. C’est pourquoi nous voulons malgré tout proposer une solution à tous nos partenaires et exposants, qui font bloc derrière nous, même si un salon physique est d'abord un moment convivial ».

Le 13 octobre à 10h, à l’heure où le salon aurait dû ouvrir ses portes, c’est donc la plateforme numérique www.medagri-online.com, qui lèvera le rideau sur cette 2e édition digitale. « Elle est pensée pour fournir du lien, permettre de faire du business, échanger sur les pratiques, se connecter avec les lycées agricoles, mettre en avant les innovations » avec toute une kyrielle de start-ups qui ont plein de nouveautés à proposer, soutenues par le pôle de compétitivité Innov’Alliance. Ce dernier maintient d’ailleurs son concours de l’innovation ‘Natur’Tech’, dont les vainqueurs seront dévoilés le 14 octobre, comme prévu... mais en ligne !

Une solution 100% digitale

« La déception est à la hauteur du succès qui s’annonçait, avec 20% d’exposants en plus », relance Jean-Pierre Bourdin, directeur de la Chambre régionale, soulignant que « tout ce qui était humainement possible avait été fait pour anticiper l’évolution d’un certain nombre de choses, même si nous nous heurtons au principe de réalité. On va s’adapter, on l’a déjà fait, d’ailleurs nous développions une édition digitale qui devait venir en soutien de l’édition physique ».

La Chambre régionale d’agriculture ne part donc pas de zéro, puisque l’ossature de la plateforme digitale était déjà en construction. La transformation va juste s’accélérer durant les prochaines semaines. « Nous mettons tout en œuvre pour que la plateforme permette à nos exposants des contacts qualifiés et qu’ils puissent faire du business », souligne Laurent Rémy, directeur de Mercantour Events, prestataire pour la Chambre régionale, en détaillant la plateforme. Cette dernière s’orientera en deux axes : un salon digital agri-business et un espace d'information ‘forum’ pour découvrir les 45 conférences programmées, y compris les ‘Rendez-vous Tech & Bio cultures méditerranéennes’, via un lien dédié dans l’interface ; et le studio TV, mis en place en 2018 qui perdure pour cette édition. Basé sur medagri-online.com, le visiteur pourra participer (en direct ou en replay) aux conférences et ateliers proposés par le salon. Un choix de quelques conférences sera fait pour une retransmission en direct, où les conférenciers interviendront et présenteront leurs travaux. Deux conférences seront diffusées en live, avec la possibilité d'interagir avec les intervenants, via un système de visio-conférence et de messagerie instantanée.

Sur l’onglet ‘salon virtuel, les internautes auront accès au plan du salon et pourront se déplacer sur les stands des exposants, stands modélisés virtuellement où l’internaute trouvera des photos, des vidéos, et les contacts idoines pour avoir plus d’informations, sous forme de tchats, d’appels ou de visio-conférences. « L’inauguration du salon aura elle aussi bien lieu. » Mieux, la plateforme sera donc ouverte le 13 octobre au matin, et « restera ouverte au moins un mois, sans surcoût pour les exposants », souligne André Bernard qui conclut, optimiste : « Faisons d’une difficulté une véritable opportunité, grâce à ces nouvelles techniques numériques qui nous permettent de traverser cette période difficile ! ». Rendez-vous donc en ligne mardi 13 octobre à 10h, sur www.medagri-online.com.

Céline Zambujo


OPA - Serv. publicsMedagri 2020 salon digital circuit court PAC