Mazan : la recette 'Ratatouille', de la simplicité et beaucoup d’envie de partager !

Publié le 15 juin 2021

Aujourd’hui, la famille Bernabé cultive un panel impressionnant de fruits et légumes. (© PN)

À Mazan, la famille Bernabé vend les fruits et légumes qu’elle cultive, depuis 1996. Pour le plus grand bonheur des particuliers, mais aussi de nombreux restaurateurs.

Le développement des circuits courts prend, au fil des années, un essor grandissant. La crise de la Covid-19 a renforcé encore l’attrait de ces points de vente, où le consommateur peut acheter directement au producteur les fruits et légumes de son choix. De plus en plus de foyers se choisissent "leur" producteur, de préférence pas trop loin de chez eux. Certains cherchent le plus pratique, sur le trajet entre le domicile et le travail. D’autres cherchent le "bon plan", le point de vente un peu à l’écart des itinéraires principaux. C’est typiquement le cas de la boutique de la famille Bernabé, à Mazan.

Il faut en effet sortir de Mazan, en direction de Pernes-les-Fontaines, puis prendre sur la droite le petit chemin de Banay pendant quelques centaines de mètres. Là, sur la droite encore, un panneau en bois vous annonce que vous êtes arrivé à 'La ratatouille' ; un chemin de terre inégal descend vers la ferme de la famille Bernabé. Une dizaine de serres-tunnels et, juste au coin du terrain, une petite cabane en bois, à la porte grande ouverte. À l’intérieur, des fruits et légumes de saison, présentés sans chichis, dans les cagettes ou les caisses en cartons avec lesquelles ils ont été récoltés. On y trouve beaucoup de choses, tous les légumes méditerranéens bien entendu, sans oublier les fondamentaux, ail, oignon, échalote, pomme de terre. Et puis, tout ce que le Vaucluse peut proposer, en fonction des saisons : asperges, fraises, cerises, abricot, pommes… On fait son choix, dans un petit panier rond, que l’on amène ensuite au petit comptoir à l’entrée, où trône une balance. Là, l’un des membres de la famille Bernabé vous accueille et pèse les produits, avec le sourire.

Chaleur de l’accueil, fraîcheur des produits

Car le premier secret de la réussite de Carlos Bernabé, de sa sœur et de sa fille, c’est cette chaleur, cette gentillesse, le grand sourire qui vous accueille quand vous arrivez chez eux. "On a créé cette boutique en 1996", se souvient Carlos. "Je venais juste de démarrer l’activité, on avait une ou deux serres. Deux fois de suite, j’ai eu des impayés auprès d’expéditeurs avec lesquels je travaillais. Alors je me suis dit que je pourrais peut-être proposer mes produits directement aux particuliers. En commençant par les légumes qui vont bien pour la ratatouille, tomates, aubergines, poivrons. Et c’est parti de là : on vendait dans la cour de la ferme, sous un parasol." Le nom est donc facile à trouver, et le panneau est installé au bord du Chemin du Banay.

Le succès est là, très rapidement. Un résultat qui amène Carlos et les siens à envisager assez vite d’installer d’autres serres. De plus, les particuliers étant plus attachés au goût qu’à la forme des légumes, Carlos décide de changer son mode de culture : exit les intrants chimiques, place aux prédateurs, plantes relais et autres auxiliaires. Pour autant, il ne faut pas lui parler de 'bio' : "Je cultive mes fruits et légumes avec des méthodes naturelles. Mais je ne cherche pas à avoir tel ou tel label. Le meilleur label, ce sont les clients qui reviennent acheter chez nous !".

Le bon plan des restaurateurs

Aujourd’hui, la famille Bernabé cultive un panel impressionnant de fruits et légumes : haricots, blettes, cébettes, persil, salade, fraises, vigne sous serre, courgette jaune, courgette ronde, tomates, petit pois, pois gourmand, patate douce… Un demi-hectare de raisin de table, et un hectare d’arbres fruitiers (pêches, nectarines et abricots) viennent compléter cette offre.

Rien de surprenant donc à ce que nombre de restaurateurs et de chefs des environs aient choisi de venir s’approvisionner à 'La ratatouille', pour la plus grande fierté de Carlos : "Il y a deux hôtels 5 étoiles – le Château de Mazan et l’Hôtel de Crillon – et un bon paquet de restaurants, comme 'L’Oulo' et 'La table d’Alexandre' à Mazan, 'Les petits bonheurs'  à Villes-sur-Auzon…" note avec fierté le maraîcher.

Mais la famille Bernabé ne joue pas qu’à domicile : "Nous sommes présents depuis des années sur les marchés du mercredi et du samedi à Mazan, le jeudi à Fontaine-de-Vaucluse, le samedi soir à Bedoin". Avec toujours le même sourire, la même gentillesse, et les mêmes bons produits sortant de leurs serres et de leurs champs. La recette du succès ? C’est comme celle de la ratatouille : de la simplicité et beaucoup d’envie de partager !

Pierre Nicolas, CLP


Fruits & légumesRatatouille mazan circuit court vente directe légumes fruits