JA 84 : des trophées pour promouvoir l’excellence

Publié le 24 octobre 2022

La remise des trophées et l’annonce des coups de cœur des partenaires avaient lieu à l’Hôtel de Sade à Avignon, le lundi 10 octobre. (ML)

Le 7 mai, les Jeunes agriculteurs de Vaucluse révélaient la 22e promotion des trophées du savoir-faire vigneron. Lundi 10 octobre, les partenaires dévoilaient leurs coups de cœur parmi les 28 vins lauréats.

Quelques mois après l’annonce des 28 vins lauréats de la 22e édition des Trophées du savoir-faire vigneron vauclusien au Domaine de Galuval, à Cairanne, vignerons et partenaires de l’événement se retrouvaient à nouveau pour une remise officielle des trophées et, surtout, l’annonce des coups de cœur des partenaires.

Comme chaque année, le Conseil départemental de Vaucluse, le Crédit Agricole et Groupama ont effectivement dégusté et choisi un vin favori dans chaque couleur. Une occasion en or pour les domaines et caves récompensés, qui se voient assurés une promotion pour l’année sur les événements des partenaires, ainsi que sur le Salon international de l’agriculture à Paris.

Célébrer le talent et la vitalité vigneronne

Présente pour cette remise des trophées, Dominique Santoni, présidente du Conseil départemental, salue cette belle occasion de “célébrer le talent et la vitalité des vignerons vauclusiens”. “Nous pensions avoir une année de difficultés, et finalement le résultat s’annonce qualitatif. La quantité sera plus ou moins grande, mais la qualité – et c’est bien l’essentiel – sera bel et bien au rendez-vous”, commente Franck Alexandre, président du Crédit Agricole Alpes Provence, lui-même vigneron et ancien président des Jeunes agriculteurs. Dans les circonstances actuelles, la présence de nombreux jeunes en cette soirée de remise de prix lui donne foi en l’avenir du métier. La relève semble assurée, s’enthousiasme-t-il, alors qu’il annonce avec fierté les trois coups de cœur de la banque partenaire.

Également cher au cœur de Christophe Charransol – président de la fédération départementale de Groupama Méditerranée et, lui aussi, ancien président de JA 84 –, l’événement permet de souligner trois grands principes des Jeunes agriculteurs qui continuent de vivre en lui : l’engagement, le talent mis en œuvre pour arriver au résultat dans la bouteille et, évidemment, la passion du métier. “Ces coups de cœur sont la promesse d’une mise en avant sur nos événements, comme chaque année. Notre participation aux Trophées du savoir-faire vigneron vauclusien est une façon d’apporter notre soutien aux vignerons, tout en rappelant aux agriculteurs et aux acteurs de la ruralité que Groupama maintient son accompagnement”, énonce-t-il.

Dans chacun des événements organisés par les Jeunes agriculteurs transparaît toutefois l’urgence de favoriser l’installation, face à des départs en retraite de plus en plus nombreux et des exploitations pas toujours reprises. “Nous devons continuer à promouvoir l’agriculture et surtout à favoriser l’installation”, martèle Audrey Piazza, présidente du syndicat vauclusien, dans son discours

Demain, tous partenaires d’un monde agricole en transition

Le maintien de ces coups de cœur des partenaires revient ainsi à souligner les actions en faveur du secteur agricole, notamment pour le Département, comme l’exprime sa présidente : “Nous mettons toute notre énergie pour défendre l’agriculture, notamment en développant l’irrigation sur le Vaucluse. Il est important pour nous de continuer à le rappeler”. Des propos que confirme évidemment son vice-président à l’agriculture, l’eau et l’alimentation, Christian Mounier : “Le changement climatique va sûrement vous perturber à l’avenir, nous le savons déjà, ce qui nous incite – en tant que collectivité – à travailler toujours plus sur ces sujets”. Le Département prône en effet la notion d’investissement depuis l’arrivée de Dominique Santoni à sa tête en juillet 2021, en particulier pour le challenge prioritaire que représente l’hydraulique agricole.

En encourageant les vignerons, le Département espère mettre en valeur les divers produits, pousser au développement des circuits courts, inciter à la consommation locale... Pour le vin autant que pour les productions alimentaires. “À nous de montrer que la souveraineté alimentaire n’est pas qu’un discours de colloques parisiens. Ici, nous avons tout ce qu’il faut”, défend Dominique Santoni.

“Nous devons continuer à promouvoir l’agriculture et surtout à favoriser l’installation.”

La Région Sud – représentée par sa vice-présidente en charge de l’agriculture, Bénédicte Martin – avait aussi de quoi dire au sujet de l’accompagnement de la viticulture et des jeunes dans leur installation. “Dès 2023, nous allons récupérer les fonds européens concernant l’accompagnement à l’installation des jeunes. Nous allons avoir nombre de choses à faire ensemble”, assure la vice-présidente. En plus de cette nouveauté, la Région poursuit ses actions en matière de promotion : “Nous avons chez nous de nombreuses appellations, des vins grands crus... La viticulture a définitivement un rôle important à jouer dans le développement de la filière œnotouristique”.

Pour ce qui est de la recherche et expérimentation, “elles se poursuivront dans un alignement total avec le Département, la Chambre d’agriculture et les représentations syndicales”, tout comme les projets d’irrigation. Bénédicte Martin évoque ainsi le projet des Hauts de Provence rhodanienne, mais aussi de bonnes nouvelles sur le cofinancement d’investissements réalisés dans le sud du Vaucluse, en partenariat avec la Société du canal de Provence. Une “surprise” gardée pour Med’Agri...

Manon Lallemand


ViticultureTrophée JA savoir faire vigneron jeune viticulteur vaucluse