Georgia Lambertin : une femme de terrain à la présidence de la Chambre d'agriculture

Publié le 22 avril 2019

À l’issue des élections de la Chambre régionale d’agriculture, la passation de témoin s’est faite entre André Bernard et Georgia Lambertin, désormais nouvelle présidente de la CA 84.

Lundi 15 avril, Georgia Lambertin a été élue présidente de la Chambre d’agriculture de Vaucluse par la nouvelle équipe de la mandature 2019-2025. Une femme de terrain, engagée avec « enthousiasme, confiance et dynamisme » pour relever les grands défis de l’agriculture vauclusienne et régionale de demain.

Élue à une très large majorité, avec 18 votes, contre 5 pour Gilles Bernard, 3 blancs et 1 nul, Georgia Lambertin succède ainsi à André Bernard, récemment élu à la présidence de la Chambre d’agriculture Sud Paca. La nouvelle mandature 2019-2025 de la Chambre a également nommé Sophie Vache, 1ère vice-présidente, Clément Roux au titre de 2e vice-président, et Christian Gély, 3e vice-président. André Bernard devient 1er secrétaire général adjoint, tandis que Maurice Rigaud est reconduit à la présidence d’honneur.

C’est avec émotion et en « mesurant le grand honneur et la marque de confiance » qui lui ont ainsi été accordés que Georgia Lambertin a entamé son discours. Ses premiers mots ont été pour remercier et féliciter André Bernard, auprès duquel elle travaille depuis 12 ans, tous deux avec « enthousiasme pour la cause paysanne ». La nouvelle présidente a assuré son intention d’être à l’écoute de tous, sans distinction ni a priori. « Ma présidence sera différente parce que je suis une femme et que ma sensibilité est différente. Cette charge étant lourde, j’entends travailler en équipe et déléguer la responsabilité de dossiers », et cela, dans un esprit de confiance, de circulation d’information et d’idées a-t-elle ajouté. Pour rappel, lors de l’élection d’André Bernard, le 22 février dernier, ce dernier avait été élu avec 22 voix (sur 30 votants), contre 6 pour Gilles Bernard, 1 blanc et 1 nul.

Feuille de route chargée.

Quant à sa feuille de route, dans un contexte de nécessité d’adaptation aux changements climatiques et aux attentes sociétales, elle défendra le droit du sol agricole face à une artificialisation galopante, et la possibilité « pour nos jeunes agriculteurs de s’installer et construire leurs habitations et outil de travail ». De nouvelles formes d’agriculture sont à inventer, en s’informant, en privilégiant la qualité et l’excellence, créatrices de valeur ajoutée. La question des logements des saisonniers, la « détresse de nos éleveurs face à l’arrivée croissante du loup », l’amélioration des abattoirs, la sensibilisation des jeunes au goût, l’enseignement agricole… de nombreux dossiers sont sur la table, et avanceront avec un partenariat renforcé entre la Chambre et les collectivités. « Ensemble, préparons l’agriculture vauclusienne et régionale de demain. Mettons-nous maintenant au travail avec enthousiasme, confiance et dynamisme » a déclaré la présidente.

Bénédicte Martin, conseillère régionale s’est dite « très émue » de l’élection de Georgia Lambertin, « femme de terrain et de dossiers », et Christian Mounier, conseiller départemental, s’est associé à ses propos, saluant « l’engagement de Georgia visible dernièrement lors de l’organisation par le GDA Ventoux du forum ouvert à Mazan sur le changement climatique et l’agriculture du Ventoux ».

« On a du pain sur la planche ! » a martelé André Bernard, conscient des grands enjeux pour l’agriculture du territoire, aux différents échelons. « Tous les efforts, à tous les niveaux seront indispensables pour avancer sur les nombreux dossiers en cours. »

Cécile Poulain


OPA - Serv. publicsChambre d'agricultureChambre élection président georgia lambertin