Forum installation : Faire rimer installation avec transmission

Publié le 12 décembre 2019

Dix-huit ans déjà que les Jeunes Agriculteurs de Vaucluse organisent, chaque année, le Forum à l’installation ! Cette année, l’édition se déroulait à Piolenc.

Les jeunes des lycées agricoles et des Maisons familiales rurales (MFR) de Vaucluse sont venus en nombre, par vagues successives, se documenter en détail sur leur futur projet, lors du 18e Forum à l'installation, mis en place par les Jeunes Agriculteurs de Vaucluse, et installé dans la salle des fêtes de Piolenc. Une belle occasion d'inaugurer, de façon officielle, le lancement du Point accueil transmission (PAT), créé par la Chambre d'agriculture, désormais étendu à tous les départements de la Région Sud, que cette dernière soutient et cofinance.

 

 

La rencontre – maintenant bien rodée, voulue et soutenue par les Jeunes Agriculteurs (JA 84) et à laquelle participent activement différentes organisations professionnelles agricoles – répond aux besoins du terrain : « Il y a un départ à la retraite tous les jours, pour une installation tous les deux jours. Accompagner l'installation, comme la transmission, est donc essentiel », souligne le président de JA 84, Clément Roux.

Trouver les bons relais

Pour les accueillir, différents stands sont là pour orienter les participants, tenus par des spécialistes mandatés par le Département de Vaucluse, le Point d'accueil installation, le Point d'accueil transmission, la Chambre d'agriculture, le Crédit Agricole, la MSA, Groupama, CERFrance, la Safer, les CFPPA, la Chambre des notaires, le Service de remplacement et autres groupements d'employeurs, l'Adear Vaucluse, sans oublier l'ADPEA. Cette dernière, émanation de la FDSEA, se développe sur trois axes : la promotion des métiers, la promotion de la formation et la mise en relation des candidats et des employeurs par une bourse de l'emploi. « Nous avons, pour une plus grande efficacité, conclu un partenariat avec Pôle Emploi, signé en octobre 2018 sur le salon Med'Agri. Ainsi nous tenons des permanences aux Pôles Emploi de Carpentras, Cavaillon, Avignon Joly Jean et Réalpanier », explique Christelle Barthélémy, chargée de mission des ressources humaines à l’ADPEA.

« Depuis la loi NOTRe, nous aurions pu nous désengager, mais nous continuons à soutenir l'agriculture, et les JA en particulier, avec la Région Sud au travers de dispositifs spécifiques », rappelle Christian Mounier, vice-président du Conseil départemental, en charge de l’agriculture. « L'installation est un sujet primordial pour nous : elle permet le renouvellement des exploitants. Avec la transmission, ce sont des sujets majeurs sur lesquels le Crédit Agricole est présent », note pour sa part Karim Sarroub, chargé du développement agricole auprès de la banque verte, représentant le vice-président, Franck Alexandre. 

Pour sa part, Christophe Charransol, président de  Groupama Vaucluse, se dit « heureux de faire perdurer le forum. Les équipes passent, mais les événements perdurent, c'est important ». Faisant écho à l’actualité des inondations qui ont touché Pertuis, Cavaillon et, plus largement, le Var, il en profite également pour rappeler qu’« en ces temps troublés, Groupama est présent sur les différents aléas : inondations, sécheresse, tremblement de terre », rappelant que l’assureur proposait « une charte établie à destination des jeunes installés, avec des tarifs préférentiels ».

Lancement du Point accueil transmission.

Mais cette édition 2019 du Forum à l’installation s’accompagnait, cette année, d’un temps fort particulier. En effet, bien que le Point accueil transmission (PAT) soit en place en Vaucluse, il a été officiellement inauguré le 28 novembre dernier, pour marquer son élargissement à tous les départements de la Région Sud. « Ce PAT a été mis en place grâce à la Région Sud, pour accompagner et faciliter la fin de carrière de certains agriculteurs et, surtout, l'installation des jeunes », souligne Brigitte Amourdedieu, secrétaire générale de la Chambre d'agriculture. « La transmission est au cœur des préoccupations de la Chambre et de ses partenaires, car elle est essentielle pour maintenir une agriculture dynamique sur les territoires », relance Paul Joly, conseiller à la Chambre d'agriculture sur ces questions de l’installation et de la transmission. « Les agriculteurs sont de moins en moins nombreux, de plus en plus âgés et souvent sans repreneur. » C'est pourquoi la Chambre d'agriculture porte ce dispositif d'accueil transmission retraite, qui s'articule autour de trois axes : l'accueil et la formation des futurs retraités et agriculteurs en cessation d'activité ; la réalisation d'actions de repérage précoce des cédants potentiels (60 dossiers traités dans l'année, ndlr) ; et le suivi et l'accompagnement pluriannuel des cédants.

Côté fonctionnement, Olivier Gauer, directeur-adjoint de la Chambre d'agriculture, souligne que ce « ce service est gratuit et désormais opérationnel dans toute la région ». Concrètement, les exploitants agricoles souhaitant arrêter leur activité, et cherchant à transmettre leur exploitation, peuvent se rendre dans les locaux de la Chambre d'agriculture pour s'entretenir avec une conseillère spécialisée. « Pour que cette transmission, réalisée dans un cadre familial ou hors cadre, se passe le mieux possible, il faut anticiper, car c’est un processus long qui peut s'étendre sur plusieurs années. Pour faire des choix en toute sérénité, étudier les scénarios juridiques et fiscaux les plus avantageux, trouver un repreneur et s'assurer un revenu satisfaisant pour sa retraite, il faut anticiper », conclut Paul Joly.

Francis Pabst, CLP


OPA - Serv. publicsInstallation transmission exploitation JA Chambre