En direct de nos fermes : Un nouveau drive fermier à l’Isle

Publié le 08 avril 2019

Autour du président de ‘En direct de nos fermes’, Michel Tort, les membres de l'association et les personnalités lors de l'inauguration du point relais drive fermier, à ‘La guinguette’ de l'Isle-sur-la-Sorgue.

À partir de ce vendredi 5 avril, top départ pour un nouveau drive fermier à l'Isle-sur-la-Sorgue. Les vingt agriculteurs de Vaucluse adhérents de l'association ‘En direct de nos fermes’, vont permettre à un grand nombre de consommateurs d'accéder, grâce à ce système ultra court, à leurs produits agricoles locaux de qualité.

Le point de ralliement, c’est le restaurant ‘La guinguette’, magnifiquement situé face au ‘partage des eaux’ de la Sorgue : « La commande des produits fermiers se fait directement sur Internet – à cette adresse www.drive-fermier.fr/islesurlasorgue - et tous les vendredis, dans un premier temps, les livraisons seront effectuées à la Guinguette. Le client pourra choisir de venir sur place ou de se faire livrer à domicile, à vélo, moyennant une participation de 5 euros par commande. En outre un développement futur permettra d'effectuer les retraits chez les commerçants » explique Olivier Gauer, directeur adjoint chargé du pôle ‘entreprises’ à la Chambre d'agriculture.

Le choix de la Guinguette ne s’est pas fait par hasard. En effet, Nicolas et Guylaine Chifflet, les propriétaires, travaillent étroitement avec le producteur de truites local : « Nous transformons la truite produite dans la pisciculture de Michael Meyer, en la fumant avec du bois d’aulne. Comme ce producteur est adhérent de l’association ‘En direct de nos fermes’, nous avons tout de suite été séduits par ce projet », raconte Guylaine. Et ce d’autant plus que Nicolas Chifflet et Michael Meyer nourrissent le projet, avec la SAS ‘Les truites de la Sorgue’ qu’ils ont créée, de construire un bâtiment pour produire et commercialiser la truite fumée : « Actuellement, nous commercialisons les truites par l’intermédiaire d’une épicerie fine à l’Isle-sur-Sorgue, de restaurateurs vauclusiens, et maintenant du drive fermier. Cet investissement nous permettra de développer la production et de fournir également les établissements scolaires ».

Pas plus de 20°C.

Nicolas Chifflet est passionné par la saurisserie : « Pour me perfectionner, j’ai suivi une formation au Cirad1 de Montpellier. Je pratique le fumage à froid des truites depuis maintenant trois ans. C’est très technique, car la chair délicate des truites ne doit pas cuire. Pour cela, il faut gérer les fumées issues de la combustion des bois d’aulnes, très chaudes, pour qu’elles ne dépassent pas 20°C sur le produit. Mais le résultat est excellent : outre la faible teneur en sel, les analyses révèlent que nos truites ne recèlent aucune trace de goudron, grâce à un fumage lent et contrôlé. En outre, nous produisons nos truites arc-en-ciel avec le respect du rythme biologique du poisson. Nos truites atteignent un poids de 2,5 kg en 3 ans. Notre pisciculture familiale a été créée en 1947. C'est la troisième génération de pisciculteurs et mon neveu Simon, qui travaille avec moi, est aujourd'hui la 4e génération à élever des truites dans cette rivière magnifique, claire et pure qu’est la Sorgue, au plus près de la source à Fontaine-de-Vaucluse. Il y avait trois élevages dans les années 1970 ; il ne reste plus qu'un seul à l'Isle-sur-Sorgue maintenant ».

Mais il ne sont pas les seuls à fournir le drive fermier : présents lors de l’inauguration, on retrouvait David Aurand, de l’Étable montilienne, éleveur de cochons de plein air et producteur de charcuteries artisanales ; les maraîchers Dominique Florent, de Lagnes, Guillaume Rippert, d’Avignon, Florian Ayme, de Saint-Martin-de-la-Brasque ; Clément Garcin, apiculteur au Thor ; Alain Maunier, producteur de fruits et légumes à l’Isle-sur-la-Sorgue ; Elisabeth Company, installé à Cabrières d’Avignon depuis dix ans en qualité d'éleveuse de volailles, de pintades, de poulets, de chapons bio ; mais aussi Alain Bézert, producteur de raisin de table en bio, de cerises et jus de cerises à Venasque ; Hervé Larguier, en Gaec avec son père à Cavaillon, producteur de fruits, poires, pommes, kiwis et jus en conversion bio ; ainsi que Julie Vié, productrice de tomates de toutes variétés et variétés anciennes, à Avignon.

Une nouvelle étape pour ‘En direct de nos fermes’.

Une présence active qui réjouit Michel Tort, le président de ‘En direct de nos fermes’ : « Après avoir créé les distributeurs automatiques, en lien avec le département et la région, nous réalisons une nouvelle fois la promotion des circuits courts avec une autre étape dans notre progression. Aujourd'hui, nous inaugurons ce nouveau point relais de l'Isle-sur-la-Sorgue, avec le partenariat efficace de nos 20 producteurs. Ainsi, nous allons pouvoir mettre à la disposition des Lislois(es) et des communes environnantes des produits locaux de grande fraîcheur et de grande qualité ! ».

Le maire de la commune, Pierre Gonzalvez, se félicite de l'engagement de ces deux agriculteurs dans la production de proximité. Christian Mounier, pour le Conseil départemental, rappelle que la mission de ce dernier est de promouvoir les produits du terroir : « On a la chance d'avoir des producteurs de qualité qui contribuent à la promotion des circuits courts ».

Quant à André Bernard, président la Chambre régionale d'agriculture, il souligne l'importance du réseau ‘Bienvenue à la ferme’ : « La petite fleur représente deux tiers de la vente directe en France. Autour de l'Isle-sur-Sorgue, on peut faire préparer son colis et le faire livrer très facilement, il y a quelques années, cela n'était pas possible. Avec l’accompagnement par la Chambre d’agriculture, cela a été rendu possible grâce à ‘Bienvenue à la ferme’ et ‘En direct de nos fermes’. Ce que nous en attendons, c’est une rémunération correcte. Nous avons deux missions : répondre au marché et répondre aux attentes sociétales ».

Francis Pabst, CLP

(1) Centre de coopération international en recherche en agronomie pour le développement.


OPA - Serv. publicsDrive circuit court en direct ferme agriculture local