EARL 'Les Sorgues' : une nouvelle serre sort de terre

Publié le 14 novembre 2022

Lionel Van Der Valk, Wesley Van Der Valk et Kévin Jacquemot, les trois associés, recevaient les partenaires du projet pour une inauguration de la nouvelle structure. (ML)

Vendredi 7 octobre, l’exploitation ‘Les Sorgues’ – conduite par la famille Van Der Valk – inaugurait ses nouveaux locaux : bureaux, quais de chargement, réfrigérateurs, vestiaires, cantine et, surtout, une nouvelle serre de deux hectares pour les tomates conduites en pleine terre.

Sitôt les travaux étaient-ils finis que l’inauguration était faite ! Depuis le vendredi 7 octobre, les EARL ‘Les Sorgues’ et ‘Van Der Valk’, situées au Thor, disposaient enfin de nouveaux locaux et n’avaient plus qu’à investir les lieux.

L’objectif premier ? Déplacer le cœur d’exploitation pour les locaux administratifs, et les doter des équipements nécessaires à l’accueil des travailleurs, tels que la création d’une cantine pour les salariés et les saisonniers, qui sont parfois jusqu’à 55 en pleine période de récolte. “Nous avons commencé avec 17 personnes, ça allait à l’époque. Aujourd’hui, il n’y a certes que 18 permanents, même si nous souhaitons recruter plus que cela. Mais il y a surtout de nombreux saisonniers qui doivent aussi pouvoir avoir une place”, justifie Wesley Van Der Valk, un des trois associés qui œuvre auprès de Lionel Van Der Valk et Kévin Jacquemot.

À ce grand bâtiment se greffe également une nouvelle serre de deux hectares pour l’EARL ‘Les Sorgues’, spécialisée dans les variétés cultivées en pleine terre. Un sas a également été créé, afin de lier les deux exploitations par un même outil de travail. Sont donc communs le hangar, les trois quais de conditionnement et les nouveaux réfrigérateurs.

Pour supporter l’investissement – qui s’élève à plus d’un million d’euros –, un financement Feader de 79 500 € et une aide de la Région Sud de 70 500 € devraient être versés à l’exploitation.

Début octobre les salariés prenaient donc leur quartier, après neuf mois de travaux. “Les travaux ont commencé en janvier et la livraison devait avoir lieu en juillet. Il y a eu du retard évidemment”, poursuit Wesley Van Der Valk. Les tenants des lieux ont finalement pu fertiliser la terre juste à temps pour pouvoir amorcer le premier cycle de plantation de tomates plein champ, en novembre. Alors que l’odeur âcre de l’engrais flotte encore dans la serre au moment de l’inauguration, tous espèrent pouvoir commercialiser les tomates dès mars ou avril 2023.

La valorisation par  la production en pleine terre

Alors que l’EARL Van Der Valk dispose d’environ trois hectares de serres pour cultiver des tomates grappe hors-sol, l’EARL ‘Les Sorgues’ commençait à avoir besoin d’un coup de modernisation. À l’origine, l’histoire de la famille débute avec l’arrière-grand-père, qui crée une exploitation aux Pays Bas. Puis, son fils en déploie une en France, en 1976. Il se spécialise progressivement dans la tomate, afin de faire valoir une production de qualité. “Notre exploitation est presque un musée. Sur le site, vous pouvez voir les avancées techniques réalisées en 30 ans”, plaisante à moitié Wesley Van Der Valk. Car effectivement, les serres ont progressé, allant vers un rendement optimisé et une utilisation accrue des énergies renouvelable.

Cependant, pas de panneaux solaires ou autres équipements sur la nouvelle serre : la valorisation va se faire uniquement par la culture de tomates en pleine terre : “Nos serres sont en lutte intégrée depuis plus de 30 ans, et les cultures hors-sol ne peuvent pas prétendre à la certification biologique. Notre développement actuel s’oriente donc sur des serres en pleine terre”. La surface de tomates cultivées ainsi passent de fait de 30 à 40 % de l’exploitation grâce à cette nouvelle serre de deux hectares, qui a trouvé sa place à côté du cœur d’exploitation.

À l’intérieur, les structures peuvent être soulevées afin de travailler le sol sans avoir à tout démonter, l’objectif étant de limiter au maximum les traitements. Si elle est pensée pour accueillir des tomates en agriculture biologique, les trois associés hésitent encore avec la Haute valeur environnementale (HVE). La décision n’est pas encore prise, mais “l’objectif reste de traiter le moins possible, avec des produits biologiques, de mettre en place la lutte intégrée et de respecter les équilibres entre auxiliaire et ravageurs”.

La famille attend également de voir l’issue de la première année de production, pour savoir que faire des anciennes structures. “Selon l’analyse financière effectuée, nous verrons si nous choisissons de les démonter ou de les remettre en culture”, explique Wesley Van Der Valk.

Un outil sécurisé, pour le personnel comme pour les fruits

Partout dans l’exploitation, les nouvelles installations répondent à un objectif de confort : de la place pour respecter les flux de personnel, avec des vestiaires, des douches en quantité suffisante... Une réflexion sur l’ergonomie qui va jusqu’aux postes de travail a été menée : “La MSA nous a proposé de faire un travail là-dessus, nous mettant en contact avec un ergonome dont l’intervention a été entièrement financée par eux. Nous avons travaillé ensemble pendant un an, afin d’établir les plans. Aujourd’hui, nous sommes convaincus que c’est par le bien-être au travail que nous pourrons attirer du personnel”, affirme Wesley Van Der Valk. La concertation s’est autant tenue pour les locaux administratifs que pour la serre, ou encore les flux logistiques, le positionnement des palettes par rapport aux tables de conditionnement et les balances.

Afin de minimiser les flux dans l’exploitation et de limiter le risque sanitaire pour les délicats fruits cultivés au Thor, notamment contre le virus ToBRFV, un sas de désinfection a été installé juste à la sortie des vestiaires, avant l’entrée dans le reste de l’exploitation.

Partout dans les nouveaux bâtiments, les partenaires soufflent leur émerveillement. Outil esthétique, fonctionnel, luminosité appréciable dans la serre... La prochaine récolte dira si la prise de risque en valait la peine.

Manon Lallemand


Fruits & légumes