AOC Ventoux : Si jamais c’était plus beau, plus beau vu d’en haut ?

Publié le 05 juillet 2021

Lunettes sur le nez, les images du drone sont directement projetées à l’intérieur pour une visite exceptionnelle du domaine. (© ML)

Cet été, l’AOC Ventoux met au point une nouvelle attraction œnotouristique pour découvrir les domaines de l’appellation. Alors que le 'Grand rendez-vous annuel' se trouve annulé à cause du Covid, une solution à mi-chemin entre la visite des exploitations et le virtuel a été trouvée pour le plus grand plaisir des touristes : le 'Drone tour'.

Vous rêviez de visiter les vignobles autrement ? L’AOC Ventoux a décidé de mettre en place une nouvelle activité œnotouristique cet été : le 'Drone tour'. Le principe est simple : l’appellation vous donne rendez-vous sur une exploitation, vous réservez un créneau1, vous vous installez confortablement et vous voilà prêts à ‘décoller’. Dans vos lunettes de réalité virtuelle posées sur le nez sont projetées les images captées en direct par le drone qui survole l’exploitation. Votre hôte vous fait quant à lui découvrir son vignoble et commente votre parcours de précieux commentaires, tant sur l’environnement que sur l’histoire du lieu survolé.

La visite se poursuit ensuite non plus dans les airs, mais dans les verres, avec une dégustation d’une sélection de cuvées du vignoble en question – en blanc, rosé et rouge – ainsi que de quelques-uns de ses voisins de l’appellation. Une activité innovante qui a en partie vu le jour à cause du contexte sanitaire, comme l’explique Frédéric Chaudière, président de l’AOC : "Avec le Covid, nous avons dû repenser notre événement annuel, le 'Grand rendez-vous'. Il nous a fallu inventer une manière nouvelle de visiter l’appellation et c’est avec une grande fierté qu’aujourd’hui, nous allons essayer de vous faire prendre un peu d’altitude".

Le premier événement de la série sera donc organisé le dimanche 11 juillet, de 15 h à 20 h, au Château Unang, à Malemort-du-Comtat ; puis le 18 juillet, à la Cave de Beaumont-du-Ventoux ; et le 25 juillet, au Domaine des Peyre à Robion. L’activité se poursuivra également le 22 août au Domaine de Tara, à Roussillon et, enfin, le dimanche 29 août, au Mas Oncle Ernest d’Entrechaux.

Nouvelle dynamique pour l’AOC

La grande première s’est effectuée à Crestet, au Chêne Bleu. Aux contreforts du Mont Ventoux et sur les hauteurs de Dentelles de Montmirail, le domaine familial datant du Moyen-Âge profite d’un cadre exceptionnel et d’une altitude élevée, qui donne au vin toute sa fraîcheur. Accueillir le premier 'Drone tour 'était une évidence. "Je suis ravie d’accueillir cette activité, c’est une belle façon de montrer toutes les beautés du Ventoux", s’enthousiasme Nicole Rolet. Avec passion, c’est elle qui raconte aux visiteurs du jour l’histoire du vignoble acheté par avec son mari il y a plus de 20 ans. En laissant parler les maîtres des lieux pour chaque rendez-vous, l’appellation s’assure justement de mettre en avant cette passion qui les anime tous. Celle du bon vin, du terroir, du territoire…

Le 'Drone tour' s’inscrit ainsi dans une vision nouvelle pour l’appellation. Promue AOC en 1973 – grâce à l’action proactive du Syndicat des vignerons du Ventoux depuis 1939 –, elle n’a eu de cesse de vouloir s’améliorer depuis. Alors que le secteur géographique attire de plus en plus de touristes pour ses paysages remarquables, l’AOC Ventoux cherche à insuffler une dynamique autour du vin. Moins connu que d’autres appellations de la Vallée du Rhône, l’idée est ainsi de faire découvrir les saveurs des millésimes, tout en s’inscrivant dans une transition écologique durable. Frédéric Chaudière rappelait cet engagement il y a peu, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux où il expliquait les particularités du territoire couvert par l’appellation, et "la nécessité aiguë de préserver notre écosystème". Plusieurs mesures agro-environnementales sont d’ailleurs déjà au cahier des charges de l’appellation depuis 2009. "Nous allons continuer à nous rapprocher des autres agricultures du bassin et à co-construire ensemble une véritable stratégie territoriale de transition écologique", expliquait le président de l’AOC.

Une transition qui passe donc également par une plus grande ouverture des vignobles au grand public par des activités ludiques et pédagogiques telles que le 'Drone tour'. Si la réussite est là, "pourquoi ne pas le combiner au 'Grand rendez-vous' et cumuler les deux événements", projette Frédéric Chaudière à mi-voix. L’objectif est donné, le Ventoux n’attend plus que ses touristes estivaux.

Manon Lallemand


ViticultureVentouxAoc ventoux drone tour oenotourisme