Amoma : sept nouvelles médailles et un appel au préfet

Publié le 29 novembre 2021

Nouveaux médaillés, nouveaux membres au conseil d’administration… L’assemblée générale de l’Amoma avait d’importantes missions cette année encore. (© ML)

La remise des médailles du mérite agricole a enfin pu se tenir, jeudi 18 novembre : une récolte pléthorique pour la section vauclusienne de l’Amoma, qui en a remis pas moins de sept. L’association s’estime toutefois lésée par rapport à certains départements, et a insisté auprès du préfet sur la nécessité d’appuyer les demandes au ministère.

Si l’Amoma n’a pas eu son "rayonnement habituel", comme l’explique Luc Reynard, le nouveau président, "chacun s’est adapté et a maintenu un minimum de lien associatif et social". Après une année 2020 difficile, 2021 s’avère finalement fructueuse. Septembre marquait notamment la modification des statuts, "afin que notre association obtienne la reconnaissance d’intérêt général", poursuit fièrement le président. Malgré une perte d’effectif au niveau national, la section vauclusienne compte six nouvelles têtes, parmi ses 50 membres à jour dans leurs cotisations.

Les traditionnelles remises de prix ont également pu se tenir. Ainsi le trophée 2020 a-t-il été remis en mars au Club canin d’éducation et d’agility orangeois, qui dresse les chiens visiteurs pour les Ehpad, et le prix spécial 'Réussite jeunes', à Perrine Anrès, viticultrice et monitrice d’équitation qui, dans son club hippique de Lafare, allie activité agricole, promotion touristique et formation d’apprentis1.

L’étape 'Renouvellement des sortants' a également permis de faire entrer trois nouveaux membres, déjà bien connus de tous : Georgia Lambertin, présidente de la Chambre d’agriculture de Vaucluse ; Franck Alexandre, président du Crédit Agricole Alpes Provence ; et Pierre Molland, ancien maire de Châteauneuf-de-Gadagne. René Leydier et Pierre-Hubert Menard sont quant à eux respectivement nommés président d’honneur et membre d’honneur de l’association.

Des dossiers toujours en attente

Pour la remise des prix étaient également présents Christian Mounier, vice-président à l’agriculture du Département, Bénédicte Martin, vice-présidente de la région Paca, et Bertrand Gaume, le préfet de Vaucluse. "Cette médaille est très importante : elle représente la légion d’honneur du monde agricole", affirme ce dernier. Dans son engagement pour l’agriculture, il a été sollicité par André Barnoin, vice-président de l’Amoma, pour un appui des dossiers auprès du ministère : "Nous avons souvent moins de reçus que les départements du nord et, cette année, nous n’avons que des hommes récompensés, sauf une femme, médaillée conjointement avec son mari. Ce n’est pas faute d’essayer, nous avons trois dossiers en suspens alors que ceux des hommes passent facilement". Dans sa bonne volonté, il espère qu’avoir à leurs côtés Marie-Claude Salignon (MSA Alpes-Vaucluse), Georgia Lambertin (CA 84) et Sylvie Barjot (commissaire aux comptes de l’association) aidera à la féminisation de l’association et de ses médaillés.

Le préfet, lui, a assuré veiller au grain pour que les médailles décernées par d’autres canaux (tels que l’Inrae) ne soient pas vues par Paris comme représentantes de tout le Vaucluse : "Je suis votre soutien et sais l’appui de la Chambre et la MSA pour apporter de nombreux profils. Vous connaissez mon engagement pour ce département et je tiens à vous assurer que, même le jour où je ne serai plus préfet de Vaucluse, c’est de votre section que je resterai membre".

Cette année, ce sont donc Daniel Carles, Claude Grimbert, Pierre Molland, Dolorès et Éric Meysen qui se sont fait remettre la médaille de chevalier. René Leydier et André Barnoin ont eu reçu celle d’officier du mérite agricole. Des petits rubans verts et rouges épinglés sur les vestes à la suite de longs discours qui ont fait briller d’émotion les yeux des récipiendaires.

Manon Lallemand


OPA - Serv. publicsAmoma mérite agricole chevalier médaille