Sault : Pleins feux sur la lavande

Publié le 19 août 2016

Le village de stands rassemble une bonne cinquantaine d’exposants, proposant tous les produits à base de lavande : depuis les savons jusqu’au pâté ! © P.Nicolas

Alors que la campagne 2016 de récolte est sur le point de se terminer, Sault accueillait ce lundi 15 août la très fréquentée fête de la lavande, qui a rencontré cette année encore un succès considérable.

Le succès d’une manifestation se mesure… en voitures. Et à voir la file de voiture qui, dès la fin de la matinée, se presse aux portes de Sault, l’édition 2016 de Lavandes en fête a été un franc succès, dont Jonathan Mourard, le président du comité d’organisation, et son équipe de bénévoles peuvent se féliciter.
Il faut dire que la ‘recette’ est éprouvée. Dans un bel hippodrome à l’ancienne, installé en pleine forêt, mettez un village de stands de produits à base de lavande. En début de cuisson, donnez un peu de peps à votre plat avec un concours de coupe de lavande, ouvert aux professionnels comme aux amateurs. Rajoutez une guirlande d’attelages anciens, de vieilles machines, de vélos, de chars de lavande. Enfin faites mitonner un beau repas champêtre, servi à l’ombre bienveillante de la forêt.

Pas de concurrents étrangers.

Tout débute vraiment avec le concours de coupe, en début de matinée : il vaut mieux d’ailleurs que cela commence tôt, car c’est sous une vraie journée de grand beau temps que se déroule la fête. Cette année, une surprise côté concurrents amateurs : pas un seul touriste étranger… C’est en tout cas la première fois qu’il en est ainsi. Pour le reste, pas de changement, toujours la même foule qui se presse pour encourager les concurrents amateurs, et admirer ensuite la dextérité des « pros ».
Une fois le concours terminé, sur l’allée centrale, commence le grand défilé. S’y succède, devant un public là aussi très nombreux, appareils photo ou smartphone à la main, les vélos anciens saltésiens, les tracteurs des « Vieilles soupapes du Ventoux », les attelages des Tours, et tout une série d’associations folkloriques : les tambourinaïres du Comtat, les Sabots de Provence, Li Cacharello, Escamandre. Et puis quelques chars fleuris de lavande, avec notamment un superbe cerf, ainsi qu’un Mont Ventoux.

Un village à l’ombre.

À mesure que la journée s’avance, on cherche l’ombre de plus en plus. Ça tombe bien : le village de stands est installé sous le couvert de la forêt du Deffends. Là, une bonne cinquantaine d’exposants divers proposent tous les produits à base de lavande : depuis les savons jusqu’au pâté ! Il y a aussi un certain nombre de merveilles du terroir local, le nougat, les vins, mais aussi de nombreux métiers d’arts. Sur la grande allée centrale, on trouve aussi les stands d’un petit salon du livre, avec quelques auteurs venus présenter leurs ouvrages. Juste en face, Olivier Gazagnes, le peintre qui a réalisé l’affiche de cette édition 2016, fait une démonstration de « live painting », et à côté, une exposition de peinture, « Libres regards sur la lavande ».

Animaux et abeilles

À côté du stand de l’office de tourisme de Sault, une petite scène, sur lequel un trio de musique latine, Los amigos and co, donne une ambiance festive à l’événement. Juste en face, les animaux de la Petite ferme d’Eric Moreau semblent apprécier. Les petits se pressent pour venir caresser les ânes, chèvres, tenter d’approcher poules et canard, ou admirer la superbe vache nonchalamment allongée sur un lit de paille.
Juste à côté, on se presse pour assister aux démonstrations de relevage de ruche donnée dans l’Apimobile, une remorque vitrée contenant une ruche. C’est le Syndicat des apiculteurs de Vaucluse qui propose cette animation. Les petits comme les grands se pressent, les yeux écarquillés, pour voir ce que l’on ne peut pas voir d’ordinaire sans revêtir une combinaison ad hoc.
En résumé, un événement à la formule éprouvée, auquel son équipe d’organisation sait, chaque année, apporter les petites nouveautés qui donnent du sel à une nouvelle visite. On ne s’ennuie pas, et on passe toujours un bon moment dans cette belle manifestation. Et en plus, ce qui ne gâche rien, on en prend « plein les yeux », avec les couleurs, les costumes, les engins…
En tout, comme chaque année, la manifestation aura attiré pas loin de 15 000 personnes à Sault, en ce week-end de l’Assomption. Confirmant ainsi la place de la lavande sur le plateau d’Albion, qui reste le principal producteur de lavande fine dans toute la France.

Pierre Nicolas, CLP


Une fois le concours terminé, sur l’allée centrale, commence le grand défilé, et son cerf en lavande. © P.Nicolas

Autres productionsPpamLavande sault concours faucille marché lavandin plateau de sault