Flavescence dorée : Le périmètre de lutte obligatoire étendu à 64 000 hectares

Publié le 07 juin 2018

Le périmètre de lutte obligatoire contre le vecteur de la flavescence dorée, Scaphoideus titanus, a été étendu à 64 000 ha en 2018 suite à la découverte, lors des prospections 2017, de nouveaux foyers de contamination.

Détectée pour la première fois en 2002, la flavescence dorée ne cesse depuis de s’étendre en région Pava. En 2017, de nouveaux foyers ont été découverts. Pour 2018, la surface du périmètre de lutte obligatoire est donc une nouvelle fois étendue, passant de 57 000 ha en 2017 à 64 000 ha en 2018. La Draaf-Paca vient de diffuser les consignes pour cette campagne.

La flavescence dorée, détectée pour la première fois en nord Vaucluse en 2002, s’étend toujours à de nouveaux vignobles. 59 000 ha (plus de 60% du vignoble régional) étaient en périmètre de lutte obligatoire en 2017. Les vignobles les plus touchés sont toujours situés en périphérie des foyers découverts en 2013 (secteurs Courthezon, Alpilles, sud Durance) ou dans des secteurs à contamination historique où des reprises de la maladie sont observées depuis 5 ans (Buisson-Vaison la Romaine-Villedieu, Grillon). De nouveaux foyers ont également été découverts, lors de la dernière campagne de prospection, sur de nouveaux secteurs : Maubec (hors périmètre de lutte jusqu'en 2017), Mondragon, Mornas, Caderousse (en lien avec un important foyer découvert dans le sud de l'Ardèche en 2016 et en forte extension en 2017), Ste-Cécile-les-Vignes. Le périmètre de lutte est donc étendu pour 2018 à la vallée du Calavon, sa surface totale dépassant désormais les 64 000 ha.

Pourtant la maladie peut être contenue quand les mesures de lutte sont appliquées collectivement : surveillance des populations de vecteurs, traitements insecticides le cas échéant, prospection collective du vignoble. Il est de la responsabilité de tous de les mettre en œuvre pour limiter les conséquences économiques de cette maladie.

L’arrêté préfectoral organisant la lutte contre la flavescence dorée de la vigne en 2018 en région Paca définit les communes faisant partie du Périmètre de lutte obligatoire (PLO) contre cette maladie et contre la cicadelle Scaphoideus titanus vecteur de la flavescence dorée. La lutte est basée sur la réalisation de 3 traitements insecticides obligatoires contre le vecteur sur les parcelles destinées à la production de bois et plants de vigne (une couverture insecticide permanente est obligatoire en pépinières) et sur les communes suivantes du PLO :

En totalité

  • dans les Bouches-du-Rhône : Cabannes, Eygalières, Orgon et Rognes ;
  • dans le Vaucluse : Buisson, St-Marcellin-les-Vaison, St-Romain-en-Viennois, St-Roman-de-Malegarde, Vaison-la-Romaine, Villedieu, Violès et Visan.

Pour partie

  • dans les Bouches-du-Rhône : Lambesc ;
  • dans le Vaucluse : Camaret sur Aigues, Jonquières, Maubec, Puyméras et Travaillan.

Dans les autres communes du PLO, et sur une partie du territoire de Lambesc, Camaret-sur-Aigues, Jonquières, Maubec, Puyméras et Travaillan, 1 à 3 traitements sont rendus facultatifs de manière dérogatoire, du fait des efforts de lutte réalisés ces dernières années. Ces aménagements de lutte pour la campagne 2018 sont conditionnés à la réalisation des suivis sur le vecteur. Le nombre de traitements obligatoires sur chaque secteur est révisé chaque année, en fonction de l'évolution des populations d'insectes vecteurs, du taux de prospection et de l'état sanitaire du vignoble. Le nombre d’interventions à réaliser par commune ou partie de commune en 2018 est détaillé sur la carte.

Source : Draaf Paca, note Flavescence dorée du 30 mai 2018


ViticultureFlavescence PLO vigne obligatoire