En direct de nos fermes : Se faire connaître des acheteurs de restauration collective

Publié le 07 octobre 2017

L’association ‘En direct de nos fermes’ compte actuellement 15 agriculteurs dont quelques-uns étaient présents le 27 septembre dernier lors de la réunion organisée au MIN d’Avignon avec les acheteurs de la restauration collective départementale et ré

Mercredi 27 septembre, l’association ‘En direct de nos fermes’ invitait une cinquantaine d’acheteurs de collectivités départementale et régionale à venir la rencontrer sur sa nouvelle plateforme logistique située au cœur du MIN d’Avignon. Objectif ? Se faire connaître et présenter la gamme de produit disponible à l’année.

Lancée en mars 2016 en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Vaucluse, l’association ‘En direct de nos fermes’ regroupe actuellement 15 producteurs du réseau ‘Bienvenue à la ferme’ répartis sur tout le département. Sa mission ? « Permettre au plus grand nombre d’accéder à des produits agricoles locaux de qualité vendus directement par des producteurs », expliquait Michel Tort, son président, le 27 septembre dernier face à une cinquantaine d’acheteurs de la restauration collective du département et de la région.

Actuellement, le projet est entré dans sa phase de développement, après le lancement du premier distributeur automatique positionné derrière la Chambre d’agriculture, à Montfavet en avril dernier. « Nous voulons proposer des produits frais et locaux en nous adaptant aux nouveaux modes de consommation. Avec notre premier distributeur automatique, nous touchons les consommateurs urbains en quête de praticité. Aujourd’hui, nous souhaitons nous faire connaître des acheteurs de la restauration collective, notamment de nos partenaires que sont la ville d’Avignon et le Grand Avignon, mais pas seulement. Au travers de la plateforme Agrilocal – soutenu par le Département et qui permet de répondre aux commandes des marchés publics – nous vous proposons un seul interlocuteur pour une gamme de produits large, diversifiée et de saison, mais fonctionnant toute l’année. Notre ambition est de continuer à développer nos ventes vers la restauration collective et faisant bien passer le message suivant : nous sommes des producteurs, pas des grossistes. »

Second distributeur automatique en vue.

« Ce regroupement vous permet d’avoir accès à une large gamme de produits locaux et de saison, avec un seul interlocuteur et une seule facture », reprenait Guillaume Sinard, chargé de mission à la Chambre d’agriculture de Vaucluse, en s’adressant aux acheteurs. Concrètement, la plateforme du MIN ne dispose pas de stocks, ces derniers restant dans champs et les exploitations « pour conserver un maximum de fraîcheur ». À noter également que l’association a créé deux emplois, un livreur et un gestionnaire de programme, et a investi dans un camion-frigo pour les livraisons auprès des acheteurs.

Comme l’expliquaient les producteurs présents fin septembre, l’association est née de leur volonté de se regrouper pour proposer une gamme de produits large, mais aussi « être plus visible et lisible, et allotir les marchandises pour gagner du temps et des kilomètres lors des livraisons », commentait Hervé Larguier, arboriculteur à Cavaillon. Grâce à la plateforme Agrilocal.fr, l’association touche déjà les cantines des collèges mais espère faire venir des lycées, des hôpitaux, des comités d’entreprise... « Pour ne pas nous tromper, nous y allons pas à pas car derrière chaque investissement il y a des emprunts », poursuivait Michel Tort.

Céline Zambujo


Vente directe ferme agrilocal