Commercialisation : Le Vaucluse en libre-service

Publié le 09 août 2018

Fiers et heureux ! Tous les producteurs de ‘En direct de nos fermes’ étaient lors de l’inauguration du premier distributeur de produits fermiers sur une aire d'autoroute.

L’inauguration du premier distributeur automatique de produits fermiers sur autoroute n’est pas passée inaperçue ! Ce 27 juillet, week-end de grands chassés-croisés, un monde fou se pressait sur l’autoroute du soleil. Beaucoup de vacanciers ont pu découvrir, avec plaisir, et emporter avec eux, pour la suite de leur voyage, un morceau savoureux de Provence.

Nouvelles façons de consommer, exigence de qualité, traçabilité des produits... Autant de motifs qui propulsent les distributeurs automatiques de produits frais sur le devant de la scène. L’aire de Morières-lès-Avignon, et plus précisément la boutique de la station Esso, ont été retenus pour l’installation de casiers distributeurs automatiques de produits fermiers vauclusiens.

Une initiative de l’association ‘En direct de nos fermes’, composée d’une vingtaine de producteurs vauclusiens, et par ses quatre partenaires : Vinci autoroutes, la Chambre d’agriculture, la ville d’Avignon et le Grand Avignon. « Ce méga distributeur dispose de 48 casiers réfrigérés de diverses contenances. Il permet de proposer des produits frais de saison, à des tarifs identiques à ceux pratiqués sur les marchés de producteurs, aux usagers de l’autoroute. Mais ce n’est pas tout : il se double d’un drive fermier qui permet à tout un chacun de venir retirer – tous les jours sauf le dimanche – les produits commandés sur le site www.drive-fermier.fr/avignon, sur les deux points de retrait actuels : le site Agroparc et l’aire d’autoroute de Morières », explique Michel Tort, producteur à Sarrians et président de l’association ‘En direct de nos fermes’. « Nous nous sommes regroupés pour proposer des produits locaux de qualité, aux consommateurs urbains et aux collectivités, et amener l’agriculture à la ville. »

Le fonctionnement des casiers est aussi simple que de retirer de l’argent au distributeur de billets d’une banque : « Il suffit de choisir le produit souhaité – tomates, jus de fruits, saucissons, courgettes, melons, pastèques, ou tout autre fruit et légume de saison, etc – et de repérer le numéro de casier. Avec une carte bancaire, l’automate affiche le prix. Le paiement effectué, la porte du casier s’ouvre... », montre, geste à l’appui, David Laugier, consultant pour la société ‘ABC Drive’, de Toul, fournisseur du matériel.

« Ce système, c’est l’avenir ! ».

Passant de la théorie à la pratique, le président du Grand Avignon, Jean-Marc Roubaud, fait ses emplettes : « C’est intéressant pour la valorisation de produits proposés à des prix compétitifs, avec la suppression des intermédiaires. Et cette initiative assure dans le même temps la promotion du terroir et du territoire. C’est du gagnant-gagnant ! », souligne-t-il. Dans le même temps, Corinne et Rémy, un couple de Parisiens en route vers Nice, retirent des caissettes de nectarines et de tomates anciennes. « Ce système, c’est l’avenir. Nous sommes agréablement surpris de trouver, ici, sur l’autoroute, des fruits de qualité et moins chers qu’à Paris ! » lancent-ils, avant de reprendre la route.

L’initiative fait d’ailleurs consensus : « Ce système a beaucoup intéressé notre direction. Cela a été vite : l’autorisation a été donnée tout de suite. En un mois, tout a été fait », confie Agnès Denes, directrice du site station Esso de Morières. Même constat du côté d’Hervé Manent, chef de secteur d’Areas, les restaurants d’autoroute : « Proposer des produits locaux en circuit court, c’est répondre à une réelle demande. Je constate un beau succès de ce distributeur, réapprovisionné deux fois par jour ! ». Et le directeur d’exploitation méditerranée de Vinci autoroutes n’est pas en reste : « Ce qui est important, c’est de montrer que les autoroutes peuvent être en connexion avec les territoires. Nous offrons des cadeaux à nos abonnés qui commandent sur le drive fermier et viennent retirer à Morières. C’est un début d’échange avec les agriculteurs que l’on souhaite développer ».

À leurs côtés, tout sourire, deux acteurs convaincus acquiescent sans souci : Christian Mounier, vice-président du Conseil départemental, « heureux d’être présent sur une action au cœur de notre mission de promotion », et André Bernard, président de la Chambre d’agriculture. « On s’adapte au monde moderne. Aux plus pressés, mais qui veulent aussi de bons produits. Je n’avais pas pensé que l’on pourrait un jour trouver des fruits et légumes ‘En direct de nos fermes’ sur l’autoroute. C’est maintenant une réalité. Nous accompagnons ces initiatives qui permettent à tous, grâce au drive fermier, de commander et récupérer leurs produits facilement », note le président. En route maintenant pour le troisième distributeur automatique ! On parle de la gare TGV d’Avignon ? Des quais des bateaux touristiques ? De l’aéroport ? Réponse dans les prochaines semaines...

Francis Pabst, CLP


OPA - Serv. publicsAutres (OPA-Serv. pub.)Casier F&L morière en direct de nos fermes